Natation - Championnats du monde : Tomac, Ndoye Brouard et Wattel éliminés en demies

Panoramic


La finale du 50 mètres dos hommes n'accueillera aucun Français. Pourtant, ce vendredi, aux championnats du monde de natation, du côté de Budapest en Hongrie, ils sont deux à avoir disputé les demies. Dans la seconde, Mewen Tomac, parti ligne d'eau numéro deux, a semblé pas mal partir, même si finalement il s'est retrouvé assez vite derrière. Une course compliquée pour celui qui a finalement terminé septième, en 24.91, et treizième sur l'ensemble de ces demies. Au micro de France Télévisions, le Français est revenu sur son enchaînement de courses : "Trois 200 dos, forcément, ça laisse des traces. Après, je ne suis pas non plus un expert du 50 dos. J'ai essayé de faire de mon mieux. 24.9, ça va. Ce n'est pas exceptionnel. On ne pouvait pas espérer mieux." Juste avant, dans la première demi-finale, Yohann Ndoye Brouard, parti ligne d'eau numéro huit, s'est retrouvé un peu derrière, juste après la reprise de nage. Finalement, le Tricolore a terminé cinquième, en 24.79, soit une amélioration de 15 centièmes de son record personnel. Un temps qui le place finalement neuvième sur l'ensemble de ces demies. Au micro de France Télévisions, le Français a confié : "Je ne suis pas trop sprinteur. Déjà, je signe mon meilleur temps, je suis quand même content."

Wattel ne disputera pas de nouvelle finale


Il n'y aura pas de quatrième finale pour Marie Wattel, médaillée d'argent sur le 100 mètres papillon. Ce vendredi, la Française a terminé septième de la deuxième demi-finale sur la distance du 50 mètres nage libre, dans un temps de 25.04. Soit le douzième temps sur l'ensemble de ces demi-finales. Partie ligne d'eau numéro huit, la Tricolore a semble pourtant engagée d'entrée. Toutefois, Wattel a ensuite paru manquer de jus, même si elle était alors encore dans le paquet, elle qui avait passé une mauvaise nuit, en raison de problèmes au niveau de son estomac. Malheureusement, la Française a payé sur la fin, pour terminer loin. Au micro de France Télévisions, Marie Wattel a fait un bilan de ses Mondiaux : "Il y a eu des belles choses, ça c'est sûr. Après, c'est dommage qu'aujourd'hui, je n'ai pas pu m'exprimer comme je voulais donc c'est frustrant parce que je me suis entraînée pour faire ce doublé comme ça. Et j'aurais peut-être même pu jouer une médaille sur 50 pap'. Et je ne peux pas m'exprimer, donc c'est dommage."

>