Natation : Après huit saisons, Béryl Gastaldello quitte Marseille pour les Etoiles 92

C’est un grand changement que Béryl Gastaldello a confirmé. Alors que la native de Marseille n’a pas connu des résultats à la hauteur de ses ambitions durant la saison passée, elle a décidé de changer d’environnement. Après avoir représenté l’Olympic Nice Natation au début de sa carrière, elle a rejoint le Cercle des Nageurs de Marseille en 2014, à la même époque que son départ pour l’université Texas A&M aux Etats-Unis. Mais, après huit saisons sous les couleurs de la cité phocéenne, Béryl Gastaldello va rejoindre l’Ile-de-France. La nageuse de 26 ans a officialisé son arrivée au sein des Etoiles 92, fondé l’an passé et qui est parrainé par d’anciens nageurs tels Camille Lacourt, Jérémy Stravius ou encore Grégory Mallet. C’est ce dernier qui a initié le contact avec la nageuse. « Je leur ai rendu visite la semaine dernière et j'ai eu un coup de coeur, notamment pour le président Etienne Passani. On a tout de suite été connectés, on partage les mêmes valeurs, a confié Béryl Gastaldello dans des propos recueillis par le quotidien L’Equipe. C'est un club singulier qui défend un triple projet, performance, scolarité et reconversion, qui fonctionne uniquement sur des fonds privés et qui reproduit le modèle anglo-saxon. C'est quelque chose que je souhaite porter et représenter. »

Gastaldello ne compte pas quitter les Etats-Unis


Béryl Gastaldello a récemment rejoint les Etats-Unis et assure que quitter l’autre rive de l’Atlantique n’entre pas pour le moment dans ses plans. Toutefois, quitter le Texas est une option pour la native de Marseille, qui a partagé la vie du groupe de l’entraîneur Dave Salo il y a quelques mois. « Pour le moment, je ne souhaite pas annoncer où je vais nager, je fais les choses dans l’ordre », ajoute-t-elle. Un retour en Europe n’est prévu qu’en novembre prochain à l’occasion des demi-finales de l’International Swimming League, à laquelle elle participe sous les couleurs des Los Angeles Current. A partir de là, le programme sera partagé entre son nouveau club et l’équipe de France. « Je défendrai les couleurs de mon nouveau club aux championnats de France à Montpellier et je suis qualifiée pour les championnats du monde petit bassin d'Abu Dhabi », rappelle-t-elle. Il sera alors temps de rentrer en France pour la fin d’année avant « un nouveau cycle ». A ce sujet, Béryl Gastaldello entend mettre la « transmission » au cœur de son projet. « J'ai trouvé une famille, avec des jeunes super motivés qui ont soif d'apprendre et avec qui je vais pouvoir partager ce que j'ai acquis au fil des années », assure celle qui admet vive « un grand tournant » dans sa carrière, avec Paris 2024 en ligne de mire.

>