Championnats du monde : Bonnet et Joly terminent loin du podium

Panoramic
Charlotte Bonnet est partie fort, mais ça n’a pas été suffisant. Celle qui est désormais sous la férule de Philippe Lucas en vue de Paris 2024, a su prendre un bon départ à l’occasion de la finale du 200m nage libre, dans le bassin de la Duna Arena de Budapest. Deuxième temps derrière la Canadienne Taylor Ruck après 50 mètres de course, la Tricolore a petit-à-petit reculé dans la hiérarchie pour terminer sixième en 1’57’’24. Une finale qui a vu la Chinoise Junxuan Yang l’emporter en 1’54’’92 devant l’Australienne Mollie O’Callaghan (1’55’’22) et sa compatriote Muhan Tang (1’56’’25). « Je pensais être vraiment bien dans la course mais je vois que ça ne nageait pas beaucoup plus vite. Il y a même des filles qui ont nagé moins vite que moi, a confié Charlotte Bonnet au micro de France Télévisions après sa course. Je suis un peu déçue car je pense que c’était accessible. Je passe un peu au travers, je ne fais pas la course idéale. J’ai tenté, je suis partie et ça ne paie pas tout de suite. Ce n’est pas grave. »


Joly a fait de son mieux sur le 800m nage libre


En ouverture de cette séance, la finale du 800m nage libre a offert un suspense jusque dans les derniers mètres. Alors que l’Ukrainien Mykhailo Romanchuk a longtemps fait la course en tête, l’Américain Bobby Finke a réalisé une dernière longueur de haute volée pour toucher en premier en 7’39’’36 devant l’Allemand Florian Wellbrock (7’39’’63) quand Mykhailo Romanchuk finit troisième (7’40’’05). Damien Joly, après un départ mesuré, a tout donné pour remonter mais termine septième (7’48’’10). « Je voulais nager plus vite qu’en séries. Je pensais que j’avais une grosse marge, que je pouvais encore accélérer sur certaines parties. Le dernier 300m a été un peu dur physiquement mais ça reste correct, a confié Damien Joly à l’issue de sa demi-finale au micro de France Télévisions. Je savais que ça allait partir vite. Je n’ai pas encore la même capacité à partir vite que les premiers. J’étais focalisé sur ma course, moi. Je savais que j’aillais être un peu derrière au début puis j’ai essayé de remonter pour faire le meilleur temps possible. Je suis un peu déçu du temps mais ce n’est pas fini. Ce n’est que le 800m, il me reste le 1500m. »

>