Championnats d'Europe : Première médaille pour la France !



La première médaille française de ces championnats d’Europe 2021 est pour le relais 4x100m féminin ! A l’occasion de la première journée de cette Euro, Marie Wattel, Charlotte Bonnet, Anouchka Martin et Assia Touati ont décroché une belle médaille de bronze. Elles ont terminé leur relais en 3’35’’92, derrière les Britanniques (3’34’’17) et les Néerlandaises (3’34’’29). Les Bleues, tenantes du titre (avec Bonnet, Fabre, Bonnet et Gastaldello) avaient choisi de faire partir leurs deux meilleurs éléments en premiers, et Bonnet était d’ailleurs en tête après 200 mètres, mais les deux derniers relais ont été (logiquement) plus compliqués. Mais peu importe, le compteur est débloqué pour la délégation française, qui avait, rappelons-le, ramené sept médailles du dernier Euro, en 2018, une année non-olympique. « On a fait un bel effort collectif alors que nous ne sommes pas à notre meilleur niveau. Ce n'était pas l'objectif non plus. A Tokyo, on aura une belle carte à jouer. Pourquoi ne pas rêver et aller chercher un podium. Je pense que c'est possible. Avec de l'affûtage, avec Béryl (Gastaldello) qui peut nous ajouter de la vitesse, j'y crois vraiment à ce relais !", s'est réjouie Marie Wattel après la course. Le relais 4x100m masculin a quant à lui été remporté par la Russie, qui a battu le record des championnats détenu par la France depuis 2014, en 3’10’’41. Les nageurs français, en pleine préparation des championnats de France qualificatifs pour les JO, n’ont pas participé à cette épreuve.


Record du monde pour Kolesnikov, encore un titre pour Hosszu


Pour ses premiers championnats d’Europe sur 50m nage libre, Mélanie Hénique n’aura pas la chance de disputer la finale. La nageuse de 28 ans n’a pu faire mieux que le 14eme temps des demi-finales, en 25’’08, bien loin des 24’’06 de la Danoise Pernille Blume, qui a signé le meilleur chrono. Pas de finale non plus pour Yohan Ndoye Brouard, dixième des demies du 50m dos en 25’’11. Le Français de 20 ans a notamment été dominé par un exceptionnel Kliment Kolesnikov. Le Russe, né en 2000 également, a battu son propre record du monde en devenant le premier homme à passer sous les 24 secondes : 23’’93 ! Son précédent record, 24’’00, datait d’août 2018. Premier titre européen en grand bassin pour le Russe Martin Malyutin ! Le nageur de bientôt 22 ans a remporté le 400m nage libre en 3’44’’18, devant l’Autrichien Felix Auboeck (3’44’’63) et le Lituanien Danas Rapsys (3’45’’39). Elle aurait sans doute rêvé de partager l’hymne hongrois avec ses supporters, mais la compétition se déroule avec très peu de spectateurs, et c’est derrière son masque que Katinka Hosszu a célébré son quatrième titre européen sur le 400m 4 nages, et la quinzième médaille d’or continentale de sa carrière. La Hongroise de 32 ans s’est imposée en 4’34’’76 et a devancé deux nageuses ex-aequo en 4’36’’81 : sa compatriote de 17 ans Viktoria Mihalyvari et la Britannique Aimee Willmott.

>