Championnats d'Europe (pb) : Manaudou qualifié avec le meilleur temps des séries

Le message de Florent Manaudou. En lice ce vendredi matin lors des séries d'un 50m nage libre à couper le souffle sur le papier, le Français a frappé très fort dans la piscine de Glasgow, où se déroulent actuellement les Championnats d'Europe en petit bassin. Le champion de natation de retour à ses premières amours après sa parenthèse handball a dicté sa loi à tous les autres nageurs dans la 6eme et avant-dernière série du programme. Impressionnant de facilité et déconcertant de puissance, le pensionnaire du Cercle des nageurs de Marseille, où il s'entraîne entre deux compétitions, s'est offert le meilleur temps des séries avec un 50m bouclé en 21”06, quand son rival numéro 1 pour le titre de champion d'Europe le Russe Vladimir Morozov a, lui, remporté sa série (la suivante, 7eme et dernière) en 21”08 en dépit d'un meilleur temps de réaction que Manaudou (0”61 contre 0”65 pour le Tricolore).



Une superbe performance de celui qui est sorti de sa retraite dans la perspective de retrouver l'or olympique, l'été prochain à Tokyo, d'autant que Manaudou effectuait là son entrée dans la compétition, si l'on excepte sa présence de jeudi sur le relais 4x50m 4 nages mixte, qu'il avait nagé sur le dos uniquement sans parvenir pour autant à hisser le quatuor sur le podium.

Grousset et Buissière en demi-finales aussi





A l'arrivée, le champion olympique des Jeux de Londres 2012 échoue seulement à neuf centièmes de son meilleur chrono de la saison (20”57), réalisé à l'occasion de l'ISL. Morozov et Manaudou se retrouveront dans l'après-midi en demi-finales pour la suite de ce qui constitue l'un des duels les plus attendus depuis le coup d'envoi de ces Championnats d'Europe. Le Villeurbannais ne sera pas pour autant le seul de nos représentants à lutter pour une place en finale du 50m nage libre ce vendredi. Maxime Grousset, douzième temps de la série dominée par Morozov en 21”47, a en effet arraché lui aussi son billet, avec le 12eme chrono de ces séries. Ce qui n'est pas le cas de Clément Mignon, uniquement 37eme avec un temps de 21”98. Neuvième temps des séries du 100m brasse en 58”11 (nouveau record personnel), Théo Buissière défendra lui aussi ses chances en demi-finales lors de cette troisième journée qui pourrait confirmer que Florent Manaudou, recordman du monde du 50m en grand bassin (20”26), reste bien le maître de la distance.