Championnats de France : Six qualifiés de plus pour les Mondiaux

Six billets de plus pour les championnats du monde de Budapest (en juillet) et les championnats d'Europe de Rome (en août) ! Mary-Ambre Moluh (17 ans) et Analia Pigrée (20 ans) ont décroché leur qualification sur le 50m dos, en signant respectivement un temps de 27"70 (record de France U17) et de 27"72 en finale des championnats de France en grand bassin de Limoges. Les deux jeunes femmes ont fait mieux que les 28"22 requis pour se qualifier pour les Mondiaux et les Europe, qui auront lieu tous les deux cet été. Béryl Gastaldello (27eme), troisième en 28"22, égale les minimas et obtient son billet pour l'Euro uniquement, car seules deux nageuses par discipline peuvent se qualifier pour les championnats du monde. Sur le 200m nage libre, l'inoxydable Charlotte Bonnet (27 ans) disputera une nouvelle fois des Mondiaux, sur 200m nage libre, après avoir réussi 1'56"47, alors qu'un temps de 1'58"66 était demandé pour se qualifier. Océane Carnez (20 ans) et Lucile Tessariol (18 ans), qui ont nagé respectivement en 1'59"70 et 2'00"22, n'ont en revanche pas réussi les minimas.

Salvan enchaîne


Du côté des hommes, Maxime Grousset (23 ans) et Hadrien Salvan (25 ans) verront également les capitales de la Hongrie et de l'Italie. En finale du 100m nage libre, l'épreuve-reine, le nageur de Clichy 92 a été sacré dans un temps de 48"03 devant le nageur du Stade de Vanves (48"51), alors que les minimas étaient de 48"77. Sur 800m nage libre, un billet a également été délivré, pour Damien Joly, médaillé d'or dans un temps de 7'51"25 (minimas à 7'53"11), devant Joris Bouchaut (7'54"37) et Logan Fontaine (7'54"71), qui ne participeront donc pas à de compétitions internationales cet été. Sur 50m brasse, c'est le Toulousain Antoine Viquerat (23 ans) qui a conservé son titre de champion de France, devant Carl Aitkaci et Florent Manaudou, mais son chrono de 27"92 ne lui permet pas de se qualifier pour Budapest et Rome, les minimas ayant été fixés à 27"33 sur cette distance. Pas de minimas non plus pour le 200m papillon, où Noyan Taylan (20 ans) a remporté la médaille d'or en 1'57"23 alors qu'il fallait réussir 1'56"71. Clément Secchi (1'58"72) et Matthias Marsau (1'59"27) complètent le podium.

>