Championnats de France petit bassin : Une fin de compétition en beauté pour Grousset, Stravius, Bonnet et Aubry



Déjà en vue à Glasgow, Maxime Grousset a confirmé ses progrès. Lors de la dernière journée des championnats de France en petit bassin d’Angers, le sociétaire du club d’Amiens a mis une claque à son record personnel en finale du 100m nage libre. Sacré en 46’’10, il devance de près d’une seconde Jérémy Stravius alors que Charles Rihoux, quatrième, prend la médaille de bronze derrière l’Algérien Oussama Sahnoune, membre du CN Marseille. Concernant Jérémy Stravius, cette journée reste très positive avec le titre sur le 50m dos. Le nageur de Nice, dont c’était sans doute la dernière présence dans ces championnats de France, a dominé cette finale en 23’’05, terminant loin devant Yohann Ndoye Brouard et Stanislas Huille. Egalement présent aux championnats d’Europe, Théo Bussière a remporté la finale du 50m brasse en 26’’56 devant Antoine Viquerat et Matthias Loth. En bronze sur le 1500m nage libre sur le plan européen, David Aubry n’avait pas de concurrence dans ces championnats de France. Le Tunisien Ayoub Hafnaoui a pris la deuxième place quand Marc-Antoine Olivier et Joris Bouchaut ont pris les médailles d’argent et de bronze.

Jour de premières à Angers !




Cette dernière journée de compétition au plus haut niveau de l’année 2019 a vu des nageurs aller chercher leur premier titre hexagonal. En tout début de programme, Naële Portecop a remporté la finale du 100m papillon féminin en 58’’29 devant Anais Arlandis et Mika Heideyer. Sur le 100m quatre nages féminin, Anastasia Urbaniak a fait de même. La nageuse de Chalon-sur-Saône s’est arrachée pour s’imposer en 1’01’’34, avec seulement huit centièmes d’avance sur Laurine Del’homme alors que Camille Dauba prend la médaille de bronze à seize centièmes. S’il n’a pas pu résister au Suisse Jérémy Desplanches (1’53’’83), sociétaire du club de Nice, Emmanuel Limozin a ouvert son palmarès en remportant le titre sur le 200m quatre nages masculin. Deuxième en 1’55’’87, il devance Mewen TOmac et Clément Bidard.

Bonnet plus rapide que jamais sur le 400m nage libre




Charlotte Bonnet a conclu ses championnats de France de la meilleure des manières. Descendue de manière non officielle sous les quatre minutes sur le 400m nage libre lors de l’ISL, la nageuse de Nice a officiellement fait tomber cette barre ce dimanche. Sans réelle opposition, ce qu’elle a regretté à l’issue de la course, elle s’impose en 3’59’’80) devant la Russe Anastassia Kirpitchnikova, sociétaire de Montpellier, alors que Lara Grangeon prend la médaille d’argent devant Alizée Morel. La Calédonienne s’est consolée avec le titre sur le 200m dos. Deuxième de la finale derrière la Néerlandaise Sharon van Rouwendaal, qui évolue sous les couleurs de Montpellier, Lara Grangeon a remporté le titre national en 2’07’’55 devant Lila Touili et Pauline Mahieu. Des championnats de France qui ont permis aux valeurs sures de confirmer mais également à une jeune génération de se montrer alors que les Jeux de Tokyo se précisent et que ceux de Paris sont dans un horizon toujours moins lointain.