Saison 2020 : Le Portugal accueillera la dernière manche en novembre prochain

2020 sera une année à marquer d’une pierre blanche pour le circuit de Portimão. Le tracé du sud du Portugal, qui a obtenu de la part de la FIA la certification « Grade 1 » en avril dernier, a vu la Formule 1 confirmer dans le courant du mois de juillet qu’elle y fera étape le week-end du 25 octobre prochain. Cette fois, c’est le MotoGP qui a annoncé que la finale de la saison 2020, largement perturbée par la crise sanitaire et recentrée sur l’Europe, y sera organisée du 20 au 22 novembre prochain. Habitué à accueillir le Superbike depuis 2008, le circuit situé dans l’Algarve verra le Grand Prix du Portugal renaître de ses cendres huit ans après la dernière visite du MotoGP dans le pays, sur le circuit d’Estoril. Un ajout au calendrier qui permettra au MotoGP de compter quatorze manches en 2020, sans compter le Qatar qui a accuelli les catégories Moto2 et Moto3 en mars dernier, avant la crise sanitaire.

Portimão de réserviste à titulaire


Alors que le championnat du monde MotoGP se termine traditionnellement sur le Circuit Ricardo-Tormo de Valence, l’annulation de toutes les manches prévues hors d’Europe a contraint la Fédération Internationale de Motocyclisme et Dorna Sports à revoir leurs plans. En conséquence, à l’issue des deux courses disputées sur le tracé valencian, le paddock fera une dernière étape à Portimão qui, depuis trois ans, était officiellement le circuit de réserve du MotoGP en cas de besoin. Une piste qui, en plus, bénéficiera d’un resurfaçage complet dans les semaines à venir afin de proposer un tracé optimal aux championnats qui y feront étape. « C’est une grande nouvelle pour nous. Lorsque que nous avons fait savoir ça aux pilotes, ils semblaient très enthousiastes car ils l’ont vu à la télévision, mais ils n’ont encore jamais roulé dessus, a déclaré dans un communiqué Carmelo Ezpeleta, PDG de Dorna Sports. Le Portugal a un lien très fort avec notre sport. Nous avons assisté à des bagarres historiques à Estoril. C’est juste super de pouvoir retourner dans ce pays, sans compter que nous avons un de leurs représentants engagés en mondial en la personne de Miguel Oliveira. En tout cas, nous sommes très heureux de courir à Portimão en fin d’année. » A l’image des pilotes de F1, c’est un défi inédit qui se présente au MotoGP.