MotoGP : Quartararo est prêt à disputer deux courses le même week-end

En raison de la pandémie de coronavirus, certains sports n'ont pas encore lancé leur saison 2020. C'est notamment le cas de la MotoGP. Après une excellente saison 2019, le Français Fabio Quartararo était appelé à jouer plus que jamais les premiers rôles cette année. Toutefois, cette année s'annonce effectivement spéciale, alors même que tous les Grands Prix ne sont pas encore sûrs de pouvoir être recasés dans le calendrier. Mais le Tricolore aimerait que les choses se passent autrement, lui qui se dit prêt à courir le maximum de Grands Prix possibles, comme il l'a expliqué à Canal+ : « Pour moi, dès que nous serons débarrassés du virus, même si on met 19 courses d'affilée, c'est parfait ! En juillet, on a trois semaines de break, mais je pense que le break est déjà assez long maintenant. On ne va pas dire 19 courses en 19 semaines, mais c'est vrai que l'on peut faire pas mal de courses d'affilée, peut-être réduire (le week-end) d'une journée, par exemple arriver le jeudi après-midi et commencer directement le vendredi. Mais tout ça, ce n'est pas moi qui m'en occupe, c'est plutôt l'organisation, mais si l'on pouvait faire le maximum de courses, je serais super content. »

Quid de la date du début de saison ?


Quant à l'idée de disputer deux Grands Prix par week-end, Quartararo n'est pas contre : « C'est difficile, tout dépend des circuits. Je pense que l'an dernier on a vu sur pas mal de circuits que physiquement, c'était difficile. Je pense que ça pourrait se faire, mais il faudra vraiment être prêt physiquement. Il y aura beaucoup de masseurs sur les circuits ! Ce que j'aime, c'est faire de la moto, faire des courses, et s'il faut mettre deux courses par week-end, il va falloir le faire, même si j'aimerais faire les 19 courses restantes dans les meilleurs circonstances possibles. » Après les différents reports, la saison doit officiellement débuter le 17 mai prochain au Mans, même si la tenue du Grand Prix de France est encore bien loin d'être acquise. Le Grand Prix d'Italie du 31 mai prochain est tout aussi incertain. Par conséquent, il faudra certainement faire des choix et organiser les 19 GP restants semble compromis.