MotoGP : Le Grand Prix de Finlande reporté à 2023

panoramic
Il devait faire son retour au calendrier en 2020, pour la première fois depuis 1982, mais la pandémie de coronavirus est passée par là et le Grand Prix de Finlande a été annulé en 2020 et 2021. Cette année, il devait se dérouler le 10 juillet, mais c'est cette fois la guerre en Ukraine qui entraîne le report de la course, qui aurait dû se dérouler sur le Kymi Ring. Les organisateurs du MotoGP ont annoncé la nouvelle ce mercredi dans un communiqué. "La Fédération internationale, l'IRTA (l'Association des équipes, ndlr) et Dorna Sports (le promoteur du MotoGP, ndlr) sont contraintes d'annoncer des changements au calendrier du Championnat du Monde FIM MotoGP 2022. Les travaux d'homologation Du KymiRing, ainsi que les risques causés par la situation géopolitique actuelle dans la région, ont malheureusement obligé l'annulation du Grand Prix de Finlande en 2022. Les circonstances actuelles ont créé des retards et mis en péril les travaux en cours sur le nouveau circuit. Toutes les parties ont donc convenu que les débuts de la piste doivent être reportés à 2023, le MotoG attend avec impatience de revenir en Finlande pour la première fois en quatre décennies. Le calendrier final du Championnat du Monde FIM MotoGP 2022 devrait donc comprendre 20 manches."

Un contrat de cinq ans entre la Finlande et le MotoGP


Aucune course ne se déroulera donc entre le Grand Prix des Pays-Bas le 26 juin et le Grand Prix de Grande-Bretagne le 7 août, et Anton Mang, dernier vainqueur du Grand Prix de Finlande dans la plus importante catégorie (300cm3) n'aura donc pas de successeur avant 2023. Rappelons qu'un contrat de cinq ans avait été signé entre le circuit finlandais et le MotoGP. Le Kymi Ring se situe à environ 150 kilomètres au nord-est de la capitale finlandaise, Helsinki, mais aussi à environ 300 kilomètres au nord-ouest de St-Pétersbourg. Le 18 mai dernier, la Finlande, qui avait toujours souhaité rester non-alignée au niveau militaire, a officiellement demandé son adhésion à l'OTAN, ce à quoi la Russie avait répondu en arrêtant de livrer du gaz naturel à son voisin. Une situation conflictuelle qui a répercussions jusqu'au championnat du monde de moto.

>