GP d’Emilie-Romagne : Inconsciemment, Quartararo n'a pas tout tenté lors des qualifications



Sur le papier, le résultat est loin d’être positif. Eliminé dès la Q1 lors des qualifications du Grand Prix d’Emilie-Romagne, Fabio Quartararo a réalisé le pire résultat de sa carrière en MotoGP avec une 15eme position sur la grille de départ. Le Niçois, s’il admet avoir été dans un premier temps déçu mais avoir gardé ça pour lui, a rapidement relativisé. « Lors de la quatrième séance d’essais libres, quand j’ai vu Iker Lecuona et Francesco Bagnaia être devant moi et que les deux allaient également participer à la Q1, je me suis dit que ça allait être très difficile de passer, a confié le leader du championnat du monde au magazine britannique Autosport. Et j’ai terminé troisième de cette Q1. » S’il ne s’attendait pas à une telle contre-performance, Fabio Quartararo a confié que certains facteurs y ont contribué. « Nous avons eu quelques soucis et je n’ai pas pris assez de risques dans les derniers secteurs. C’est toutefois quelque chose que je peux comprendre, a ajouté Fabio Quartararo. Même si ce n’est pas de manière consciente, je n’ai pas pris de risques sur les zones humides et c’est pour cela que je n’étais pas aussi déçu que cela. »


Quartararo : « De manière inconsciente, je n’ai pas pris beaucoup de risques »


Alors qu’il peut être sacré champion du monde dès ce week-end, Fabio Quartararo peut également voir Francesco Bagnaia relancer le duel à Misano. Un risque de chute qui, de manière inconsciente, n’a pas permis au Niçois de se libérer au guidon. « Ce que je peux dire, c’est que, de manière inconsciente, je n’ai pas pris beaucoup de risques sur les zones humides car, si vous regardez mon temps sur le premier secteur, j’étais le deuxième plus rapide en Q2 même si je n’y prenais pas part, résume le pilote Yamaha. Les conditions de piste ne se sont pas améliorées et j’étais encore bien rapide. Les seuls secteurs où j’ai beaucoup perdu étaient les deux derniers et c’est là qu’il y avait des zones humides donc je ne suis pas si inquiet que cela. » Alors que les conditions dans lesquelles la séance de qualifications étaient « exactement celles (qu’il) déteste, Fabio Quartararo a fait contre mauvaise fortune bon cœur. « J’ai fait de mon mieux, admet le Tricolore. La 15eme position est le meilleur résultat que j’aurai pu obtenir en Q1. » Alors que Francesco Bagnaia s’élancera de la pole position et pourra compter sur les autres pilotes Ducati pour le protéger, Fabio Quartararo va devoir attaquer pour limiter le terrain perdu sur l’Italien et garder l’ascendant au championnat.

>