Sport US : L’inquiétude monte aux États-Unis avant la reprise

Alors que la Floride a rapporté 6000 nouveaux cas de COVID-19 ce mardi, la situation sanitaire semble devenir préoccupante concernant la reprise de deux compétitions sportives majeures aux États-Unis : la NBA et la MLS. Si la ligue de « soccer » doit redémarrer le 8 juillet prochain avec un tournoi de reprise qui aura lieu à Disney World, 4 personnes ont été testées positives sur les 392 joueurs, entraîneurs, arbitres, personnel de club et personnel de la ligue qui font partie de la délégation du tournoi MLS is Back. Si la situation sanitaire en Floride peut poser questions, nombreux sont les acteurs de la MLS à faire confiance au protocole sanitaire mis en place par la ligue nord-américaine. « La ligue a pris les précautions nécessaires et, pour l’instant, les joueurs sont bien. On verra comment ça va se passer là-bas. On se prépare pour jouer un tournoi, peu importe les conditions physique et mentale qui ne seront pas évidentes », a ainsi déclaré Thierry Henry, l’entraîneur de l’Impact de Montréal, ce mardi en conférence de presse.


Disney World est la meilleure option possible selon Adam Silver


Du côté de la NBA, Adam Silver, commissionner de la ligue nord-américaine, a reconnu qu’il n’était pour l’heure, pas capable de préciser à quel moment la propagation du Covid-19 deviendrait critique pour la reprise de la saison le 30 juillet prochain. « Honnêtement… je ne suis pas sûr de savoir. Nous avons un panel de scientifiques, de médecins et d’experts qui travaillent avec nous. Nous allons voir au fur et à mesure. Si les cas sont isolés, c’est une chose, si nous en enregistrons beaucoup, nous arrêterons », a admis Silver. Si la situation n’est pas sans risque, Adam Silver assure que cette solution de finir la saison à huis clos à DisneyWorld est la meilleure des options. « Je suis convaincu que ce sera plus sûr sur ce campus (du Disney World d'Orlando, ndlr) qu’à l’extérieur, car, à ce que je sache, il n’existe pas beaucoup d’autres endroits où un si grand nombre de tests sont effectués sur les employés. À certains égards, c’est même peut-être un modèle pour la façon dont d’autres industries pourraient s’ouvrir », a-t-il rajouté.