Transferts, Villas-Boas... Jacques-Henri Eyraud sort du silence

Reuters
 

Après une semaine très agitée du côté de l'Olympique de Marseille, Jacques-Henri Eyraud a pris la parole dans un entretien retranscrit par L’Équipe. Le président de l'OM avait été publiquement pointé du doigt par l'entraîneur André Villas-Boas suite à sa décision d'inclure dans l'organigramme Paul Aldridge, un spécialiste des ventes en Premier League. Une information qui a provoqué des remous en internes, Villas-Boas liant même son avenir à celui du directeur sportif Andoni Zubizarreta. Confirmant avoir eu une explication avec "AVB", Jacques-Henri a tenu à calmer le jeu au sujet du dénommé Paul Aldridge. "Il a une large expérience de dirigeant au plus haut niveau dans le football anglais, un réseau et c'est quelqu'un dont l'éthique est totale. Il va nous aider sur le marché des transferts mais pas seulement. Il nous apportera son savoir-faire et ses conseils sur le fonctionnement du club, les infrastructures et l'accueil des supporters".

 

Pas de départs à prévoir cet hiver pour l'OM selon Eyraud

 

Conscient que les supporters de l'Olympique de Marseille vont scruter les prochains mouvements avec attention, le dirigeant certifie qu'aucun joueur ne devrait quitter Marseille cet hiver... Sauf exception. « Il n'y aura pas de départ cet hiver sauf offre qu'on ne peut pas refuser. Affaiblir l'équipe n'est pas dans notre intention et ça ne l'a jamais été. On n'a pas parlé de son avenir cet été, a continué le président de l'OM au sujet de Villas-Boas. On reste concentrés sur les mois qui viennent pour atteindre nos objectifs". Enfin, le dirigeant est revenu sur les menaces de mort dont il a fait l'objet sur les réseaux sociaux. "J'ai évoqué le sujet avec André. Ces menaces sont déplorables et très lâches. C'est ma responsabilité de ne pas laisser passer ça. Je continuerai à porter plainte".