Saint-Etienne frappe fort avec Ntep

@ASSEofficiel

Auteur d'une première moitié de saison cauchemardesque, Saint-Etienne va-t-il se redresser en ce début d'année 2018 ? Critiqués par les supporteurs, les dirigeants stéphanois s'y emploient... Après avoir remis de l'ordre sur le banc en nommant l'expérimenté Jean-Louis Gasset au poste d'entraîneur, assisté de Ghislain Printant et Julien Sablé, les deux co-actionnaires Bernard Caïazzo (président du conseil de surveillance) et Roland Romeyer (président du directoire), qui a pris du recul avec l'arrivée de Frédéric Paquet en tant que directeur général, ont marqué les esprits en engageant deux internationaux tricolores. 

Après Yann M'Vila la semaine dernière (22 sélections, un but), c'est Paul-Georges Ntep (2 sélections) qui a rejoint les Verts ce mercredi, sous la forme d'un prêt de six mois. Impressionnant à Rennes lors de l'exercice 2014-2015 (38 matches disputés, 9 buts et 6 passes décisives), ce dernier avait eu du mal à confirmer par la suite et rejoint Wolfsbourg en janvier 2017. Un an plus tard, son expérience en Bundesliga a été peu concluante, avec 15 matches disputés (deux en Coupe) pour trois passes décisives et aucun but marqué. 

A 25 ans, celui qui avait débuté sa carrière professionnelle à l'AJ Auxerre a clairement besoin de se relancer. Et s'il semble aujourd'hui bien loin de l'équipe de France, où la concurrence est terrible à son poste d'attaquant excentré ou d'ailier, le natif de Douala a tout à gagner à l'ASSE. De son côté, le club du Forez, qui a notamment battu l'OGC Nice sur ce dossier, affiche une ligne d'attaque très prometteuse pour cette deuxième partie de saison: Romain Hamouma, Rémy Cabella et donc Paul-Georges Ntep, en soutien de Robert Beric, revenu de son prêt à Anderlecht. Sans oublier l'international Espoirs, Jonathan Bamba.  


>