PSG : Hakimi fait très forte impression

PSG.fr

Dans ces matchs de prépa qui s'apparentent à des oppositions d'entraînement, il fallait bien l'entrée en jeu d'Achraf Hakimi, samedi, contre Orléans, pour illuminer un peu le début de soirée. Il fallait avoir de l'imagination, aussi, pour deviner - ou se souvenir - que le garçon est passé par la case Covid. Testé positif il y a deux semaines, l'international marocain a fait un retour express sur le terrain. Et il y a mis la manière. Incisif, entreprenant, omniprésent sur son flanc droit, l'ancien Intériste sort du lot depuis le début de la préparation parisienne, en attendant l’incorporation des autres recrues phares (Ramos, Wijnaldum, Donnarumma) et le retour aux affaires des stars du groupe.

Premier but avec le PSG pour Hakimi

 

 

Décisif et impactant, Hakimi prend ses marques naturellement

 

Achraf Hakimi avait déjà distillé une passe décisive pour sa toute première apparition, contre Le Mans (4-0). Cette fois-ci, il a enfilé son costume de buteur après son entrée à la pause. Cet apport offensif n'a rien d'une surprise pour ce latéral au profil de piston, qui présente les meilleures stats d'Europe depuis 2 ans. Néanmoins, il faut toujours lire entre les chiffres.

 

Ce qui peut frapper en ce sens, c'est le volume de jeu du bonhomme, sa capacité à multiplier les courses et son impact athlétique - un attribut que tous ses anciens entraîneurs soulignent. Et qui appelle à un certain optimisme, aussi, pour ne pas négliger la partie défensive de sa mission. "Je suis heureux de revenir jouer, d'avoir passé cette période Covid, a expliqué l’international marocain dans des propos tenus sur PSGTV. Et petit à petit je retrouve du rythme, et j’apprends à connaître mes coéquipiers. Donc je suis content de la victoire et d'avoir pu aider l'équipe. Je me sens bien. J'ai été très bien accueilli et je suis content d’être ici".

 

Bien-sûr, la nature de l'opposition relativise toujours ces tendances estivales, mais on jurerait qu'Achraf Hakimi ne sera pas un simple tube de l'été. Il n'en a pas l'allure, franchement. Quand bien même on refuserait de regarder plus loin, le Trophée des Champions contre Lille, dimanche 1er août, aura une signification, une vraie. Pour l'adversaire, l'enjeu, ce qu'il y a au bout. Et la perspective de voir le nouveau renfort du PSG mettre tout le monde d'accord, si ce n'est pas déjà fait...

"Aller chercher le premier titre la semaine prochaine"


>