Nantes-Kita: "Marseille nous a quand même un peu manqué de respect"

Reuters

Waldemar Kita a fini par dire oui. Après avoir tenu tête aux dirigeants marseillais, la veille, le président du FC Nantes a accepté de laisser partir Valentin Rongier, engagé comme joker par l’OM. Et ce malgré des discussions qui n’ont pas été à son goût comme il l’a expliqué dans les colonnes de L’Equipe.

"Dans les affaires, on n’est pas obligés d’être d’accord mais ce n’est pas pour ça qu’on ne peut pas respecter l’autre partie. On dit qu’on n’est pas d’accord, on arrête et on recommence. À un moment donné, Marseille nous a quand même un peu manqué de respect. Ce n’est pas comme ça qu’on fait", a-t-il ainsi confié.