Mercato Angers: Le départ de Reine-Adelaïde, un goût amer pour Moulin

Icon Sport

Transféré à l’Olympique Lyonnais pour 25 millions d’euros (hors bonus), juste avant le déplacement d’Angers au Groupama Stadium, Jeff Reine-Adelaïde, qui n’a bien entendu pas participé à la rencontre, a toutefois grandement manqué aux Angevins, giflés 6-0. Interrogé sur le départ de son prometteur milieu de terrain, Stéphane Moulin a avoué ne pas avoir encore digéré. Du moins, la "manière dont ça s’est terminé".

"Je savais pertinemment que Jeff allait partir. J’étais au courant depuis très longtemps. Évidemment, je ne l’ai pas dit. La seule chose qui m’a dérangé, ce n’est pas lié au président, ni à Olivier Pickeu (directeur sportif), c’est que Jeff parte deux jours avant d’aller à Lyon. C’était nous retirer une force. Ça n’aurait pas changé le résultat, Lyon était bien plus fort que nous, mais je n’ai pas aimé la manière dont ça s’est terminé", a expliqué le coach du SCO au micro de RMC Sport.