Laurent Blanc doute de son retour dans le foot professionnel

Plus de quatre ans après son départ du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc n'a pas trouvé le nouveau challenge lui permettant d'entraîner une grosse cylindrée française ou européenne. Une véritable traversée du désert professionnel pour le champion du monde 1998 qui s'est confié ce dimanche sur son sort. Et l'optimisme n'était pas au rendez-vous.

"Oui, je souhaite entraîner, mais plus le temps passe, moins j'y crois." C'est un Laurent Blanc dépité qui s'est ainsi livré lors de l'émission Téléfoot. Presque résigné à l'idée de ne pouvoir retrouver un banc de touche digne de ce nom, l'ancien joueur de Montpellier a toutefois une idée : "Si je reviens, ce sera peut-être avec des enfants. Il y a de quoi faire dans le sport amateur."

 

Le football dans la mauvaise direction


Quant à l'évolution du football, Blanc lui porte un regard désabusé : "Je ne sais pas si j'ai fait une croix dessus. Mais le football prend une direction qui ne me plait pas forcément. On est dans la spéculation totale et c'est aux entraineurs de s'adapter. La spéculation financière entre autre. On valorise les joueurs, pas par rapport à ce qu'ils font sur le terrain, mais par rapport à leur valeur financière. Il faut s'y adapter, mais le métier d'entraîneur est de plus en plus difficile parce qu'on demande souvent de faire prendre de la valeur aux joueurs alors que nous on est plus dans le technique."

La possibilité de revoir Laurent Blanc prendre en main une équipe professionnelle en a donc pris un coup ce dimanche. Mais nul doute que l'ancien défenseur saura rester ouvert à toute opportunité qui s'offrirait à lui.