Botafogo discute avec John Obi Mikel

reuters

Sur le marché depuis son départ de Trabzonspor le mois dernier, John Obi Mikel pourrait rebondir sous des cieux inattendus une fois la crise du Covid-19 terminée. Après avoir enrôlé une autre vieille gloire, en la personne du Japonais Keisuke Honda, puis approché Yaya Touré, le club brésilien de Botafogo s'est penché sur le cas de l'international nigérian. « Oui, il existe un intérêt, et oui, il y a déjà eu des contacts. Mais je n'en sais pas plus pour le moment. Rien n'est encore sûr à ce stade », a indiqué l'intéressé au micro de la chaîne sportive ESPN.

   

 

 

Pour rappel, John Obi Mikel avait protesté contre l’obligation que lui et ses coéquipiers de Trabzonspor avaient de poursuivre leurs matchs comme si de rien n'était alors que tous les autres championnats étaient déjà arrêtés à cause du coronavirus. « Il y a plus important dans la vie que le football », avait notamment écrit le Super Eagle sur son compte Instagram. Le message avait été très applaudi à l’extérieur, et même appuyé par Radamel Falcao (Galatasaray), mais n'avait pas plu à ses employeurs, qui avaient décidé de se séparer de l'ancien de Chelsea.