Starligue : PSG, Montpellier, Créteil... Le bilan de la saison

A huit journées du terme de la saison, la Starligue est donc (momentanément) en pause pendant quelques semaines. Avec le classement actuellement gelé après 18 journées, la tendance est en tout cas à un nouveau titre de champion de France pour la section handball du Paris Saint-Germain. En effet, invaincus avec 17 victoires et un nul contre Nantes dernièrement (29-29), les coéquipiers de Luka Karabatic survolaient l'exercice 2019-20. Sans réelle concurrence et avec six longueurs d'avance sur son dauphin, les Parisiens se dirigeaient tout droit vers un 7eme titre de champion de France, le 6eme de suite depuis 2015.

Nantes, la saison de la confirmation


Derrière, Nantes était pour le moment la seule équipe a avoir légèrement freiné le PSG avec ce nul acquis fin février dans leur salle. Un résultat qui prouve la belle saison du « H. » Avec trois points de plus que son premier poursuivant, les partenaires de Nicolas Tournat semblaient en tout cas en mesure de rester second et donc d'accéder à la tant convoitée Ligue des Champions l'an prochain. Pas loin d'eux, Nîmes pouvait encore espérer finir fort, alors que Montpellier et Toulouse suivaient d'un peu plus loin et étaient en passe de se qualifier pour la Coupe EHF. Une petite déception pour les Héraultais habitués à mieux.

La région parisienne dans le dur


En bas de tableau, si de Pays d'Aix (6eme) à Ivry (12eme), un ventre mou s'était créé, Tremblay et Créteil étaient pressentis pour descendre en Proligue la saison prochaine. Avec chacune neuf points au compteur et quatre unités de retard sur le premier non relégable, les deux équipes avaient vu un petit écart se créer au fil des journées. Promus cette saison, les Béliers étaient donc partis pour redescendre, alors que Chartres, le second promu, avec 14 points avait fait un bout du chemin vers le maintien en Starligue l'an prochain. Après trois saisons dans l'élite, Tremblay n'était pour sa part pas loin de retourner à l’échelon inférieur.