Paris assoit son leadership

Icon Sport

Le club de la capitale, qui restait sur seize succès de rang en championnat, espérait bien enchaîner une 17e victoire à l’occasion de ce choc face à un MHB bien calé en troisième position. Mission accomplie pour Paris qui n’a jamais laissé son adversaire croire en sa chance. Dominateurs d’un bout à l’autre de la rencontre, les Parisiens ont su faire le nécessaire pour garder les Héraultais à distance et s'imposer avec la manière (33-26, 21e journée).

Incapables de sortir des griffes parisiennes, les visiteurs montpelliérains ont rapidement vu l’écart se creuser en faveur de leurs hôtes. Et s’ils sont parvenus à limiter les dégâts en première période, c’est uniquement grâce à la performance exceptionnelle de Vincent Gérard, auteur d’un nombre d’arrêts incalculables devant la cage du MHB. Mais toute la volonté du portier héraultais n’aura donc pas suffi pour empêcher Paris de parachever son œuvre au terme d’une seconde période elle aussi exclusivement parisienne.

A l’heure du bilan, Valentin Porte ne pouvait que constater les conséquences de la déroute de sa formation, au micro de beIN SPORTS: "Ils ont été plus forts ce soir et il faut l’accepter. Pour le titre ce sera très compliqué. Il faut limite faire une croix dessus. Maintenant il y a une deuxième place à aller chercher pour une qualification en Ligue des champions."

Quant aux Parisiens, le constat était évidemment tout autre, à l’image de celui évoqué par Luka Karabatic, particulièrement brillant ce soir avec un 6 sur 6 aux tirs: "On a dominé du début à la fin, mais c’était un match serré. Mais c’était Montpellier et il fallait jouer à 100% du début à la fin pour les battre et c’est ce qu’on a fait aujourd’hui." A cinq journées du terme de la saison, et avec 8 points d’avance sur son dauphin nantais, le PSG file tout droit vers un nouveau titre national. Pour Montpellier en revanche, la lutte sera rude jusqu’au bout.