Lidl Starligue (J22) : Nantes perd du terrain, Montpellier s'accroche au PSG

Montpellier n’est pas prêt à abdiquer dans la course au titre. Alors que le PSG Handball domine le championnat en étant invaincu en 18 rencontres, le club héraultais est provisoirement revenu à hauteur au bénéfice de sa nette victoire à domicile face à Istres. Une rencontre que les coéquipiers de Gilberto Duarte (2 buts sur 5 tirs) ont bien démarré avec un 3-0 en six minutes. Un matelas initial que le MHB a très patiemment fait fructifier pour mener de huit longueurs à la pause grâce à une dernière réalisation de Melvyn Richardson (2 buts sur 2 tirs). Au courage, les Istréens ont su répondre avec un 5-0 mené par Hichem Daoud (5 buts sur 9 tirs) pour revenir à quatre longueurs avec un peu plus de 20 minutes à jouer. Mais ce baroud d’honneur n’aura pas été salvateur pour les Provençaux qui ont vu les Héraultais repartir à l’abordage, avec notamment leur capitaine Valentin Porte (5 buts sur 6 tirs)) pour compter dix longueurs d’avance à dix minutes du terme de la rencontre. Une fin de match en pente douce pour les coéquipiers de Lucas Pellas (6 buts sur 6 tirs) qui s’imposent de neuf longueurs (33-24) et recollent donc au PSG, qui compte toutefois deux matchs en moins.

Nantes lâche du lest


Après son exploit à Kielce, Nantes a comme vécu une décompression. En déplacement sur le parquet de Toulouse, les joueurs d’Alberto Entrerrios ont vu leur série de quatre victoires consécutives prendre fin. Après un bon départ, les coéquipiers de Dragan Pechmalbec (3 buts sur 3 tirs) ont vu le Fenix revenir à hauteur mais, cahin-caha, c’est bien le « H » qui a fait la course en tête durant le premier quart d’heure… avant de connaître un temps faible. Les Toulousains, bien aidés par les interventions de Cesar de Almeida (16 arrêts à 42% d’efficacité) ont un temps pris la main au tableau d’affichage mais Aymeric Minne (4 buts sur 8 tirs) a permis à Nantes de passer devant à la pause. Le bras de fer a repris dès l’entame du deuxième acte mais à 20 minutes de la fin de la rencontre, Toulouse et Ayoub Abdi (5 buts sur 10 tirs) ont sans doute pensé avoir fait le plus dur en prenant trois longueurs d’avance. Mais les Nantais ont su terminer très fort la rencontre et arracher le match nul à dix secondes de la fin par Valero Rivera (8 buts sur 10 tirs). Nantes ramène un point de Toulouse (29-29) et reste sous la menace d’Aix, vainqueur à Nîmes ce vendredi.

Cesson-Rennes confirme


Dans un duel de bas de tableau, Cesson-Rennes a profité de la réception de Chartres pour confirmer son succès du week-end dernier à Tremblay. Une rencontre dont les Bretons, emmenés par Youenn Cardinal (11 buts sur 14 tirs), ont pris le contrôle en toute fin de première mi-temps, conclue avec une avance de cinq longueurs. Un écart qui a longtemps varié durant la deuxième période mais Cesson-Rennes n’a jamais laissé la moindre opportunité de revenir aux coéquipiers de Vanja Ilic (7 buts sur 9 tirs) pour un succès de sept longueurs (31-24) qui permet aux Bretons de remonter provisoirement au douzième rang, à deux points de leur victime du jour.

HANDBALL - LIDL STARLIGUE / 22EME JOURNEE
Vendredi 9 avril 2021
Nîmes - Aix : 25-26

Samedi 10 avril 2021
Toulouse - Nantes : 29-29
Cesson-Rennes - Chartres : 31-24
Montpellier - Istres : 33-24
20h00 : Chambéry - Créteil

Dimanche 11 avril 2021
17h00 : Dunkerque - PSG

Mercredi 19 mai 2021
19h00 : St-Raphaël - Tremblay

Reporté à une date ultérieure
Ivry - Limoges

>