Nantes : Toto débarque

Cela n'a rien d'une histoire drôle. Après deux années passées loin de notre championnat, Jérémy Toto (29 ans) va retrouver la France. Le nom du solide pivot français de près de deux mètres (1,97) et plus de cent kilos (106) parti au Wisla Plock (Pologne) l'année dernière revenait avec insistance du côté de Nantes depuis que le club de Loire-Atlantique avait annoncé le départ du Franco-Serbe Dragan Pechmalbec à Veszprem (Hongrie). Des bruits de couloir légitimes dans la mesure où le "H" a fait savoir ce lundi au lendemain d'un week-end qui avait vu les Nantais, de nouveau deuxièmes du classement, remporter leur quatrième victoire de rang en Liqui Moly Starligue aux dépens d'Istres à domicile (36-31) que Toto avait signé un contrat de trois ans portant jusqu'en 2025. L'ancien joueur de l'US Créteil, où il a été formé et où il a effectué ses débuts chez les professionnels avant de migrer du côté de Saint-Raphaël, posera ses valises sur les bords de l'Erdre en juillet prochain. En attendant, il terminera la saison avec le Vardar Skopje, qu'il a rejoint l'été dernier après avoir quitté la Pologne et Plock, où il avait vécu sa première expérience à l'étranger, pour la Macédoine et où il a découvert la Ligue des Champions. L'international français au sein des équipes de jeunes uniquement pour le moment (il n'a jamais eu sa chance chez les A) y fait un tabac avec les Macédoniens. Avec 22 buts marqués, le futur Nantais occupe ainsi la quatrième place du classement des buteurs de la compétition en ce qui concerne les pivots.
 
 

Toto : "Cela n'a pas de prix"


Toutefois, la perspective de débarquer chez l'actuel dauphin du PSG enchante déjà Toto, qui ne s'en cache pas sur le site du club ligérien, où il savoure notamment la perspective d'évoluer devant le bouillant public nantais. « Je suis très heureux de rejoindre le projet du HBC Nantes qui colle parfaitement avec mes valeurs et mon tempérament. C’est un club ambitieux dont je suis l’évolution depuis plusieurs années, qui a su se faire un nom sur la scène internationale. Je suis un homme au service du collectif et j’espère apporter le maximum pour atteindre les objectifs qui seront fixés par le club. Nantes dispose également du meilleur public de France. Cela n’a pas de prix de jouer devant des supporters aussi passionnés, d’où mon choix également de m’engager avec le "H" . » Gaël Pelletier, le président de Nantes, se frotte les mains lui aussi. "Nous souhaitions recruter un pivot capable d’évoluer en attaque comme en défense. Ses performances cette année en Champions League le prouvent, Jérémy a su profiter de ses expériences à l’étranger pour s’aguerrir des deux côtés du terrain. À 29 ans, il présente le profil d’un joueur mature et complet. Sa connaissance du championnat français comme de la scène européenne sera un atout majeur. Nous sommes ravis que Jérémy fasse son retour en France chez nous, et pour les trois prochaines saisons." Toto, sacré vice-champion de Pologne avec Plock, devra gagner sa place au "H", où il sera en concurrence au poste avec Théo Monar et Ruben Marchan.

>