Liqui Moly StarLigue (J1) : Défaite d'entrée pour Nantes, Aix et Chambéry ont connu plus de réussite

Au lendemain du succès inaugural du PSG, Nantes n’a pas connu la même réussite. En déplacement sur le parquet de Cesson-Rennes, les joueurs d’Alberto Entrerrios ont lancé leur saison de Liqui Moly Starligue par un revers. Le « H » a tout d’abord connu une entame de match manquée avec un 3-0 d’entrée pour les Bretons avec Robin Molinie (6 buts sur 12 tirs) à la manœuvre. Un écart qui a atteint cinq longueurs mais, progressivement, les Nantais ont su revenir en profitant des interventions d’Emil Nielsen (14 arrêts à 33% d’efficacité). Les deux équipes ont un temps rivalisé mais, grâce à un jet de sept mètres de Kiril Lazarov (6 buts sur 10 tirs), c’est bien Nantes qui a retrouvé son vestiaire avec deux buts d’avance. Si Cesson-Rennes, grâce notamment à Sylvain Hochet (5 buts sur 6 tirs) s’est accroché, c’est dans les trois dernières minutes que les Bretons ont inversé la tendance. Robin Molinié et Florian Delecroix (3 buts sur 9 tirs) ont offert un succès de deux buts à leur formation (29-27).

Aix et Chambéry répondent présent


Si Nantes a commis un faux-pas, Aix n’a pas tremblé à l’occasion de la réception de Limoges. Pendant le premier quart d’heure, la rencontre entre Provençaux et Limougeauds a été un chassé-croisé. Mais, grâce à Romain Lagarde (4 buts sur 5 tirs), Nicolas Claire (6 buts sur 8 tirs) et Matthieu Ong (8 buts sur 9 tirs), le PAUC a creusé le premier écart significatif. Un avantage que les joueurs de Thierry Anti ont tenu jusqu’à la pause, atteinte avec une marge de deux longueurs. Au retour sur le parquet, Limoges a un peu perdu pied avec les coéquipiers de Yoav Lumbroso (6 buts sur 8 tirs) et Jure Dolenec (6 buts sur 9 tirs) qui ont vu l’écart se creuser, avec cinq longueurs à 20 minutes du terme de la rencontre. Seul un sursaut d’orgueil a permis à Limoges de réduire l’écart à deux buts en fin de match (31-29). Pour voir une victoire à l’extérieur, il fallait aller à Toulouse lors de la réception de Chambéry. La première période a vu les deux équipes se rendre coup pour coup et un jet de sept mètres de Nemanja Ilic (8 buts sur 11 tirs) a permis au Fenix de virer en tête à la pause. C’est à 20 minutes du terme que les Savoyards ont pris la main, avec un 4-0 signé Jean-Loup Faustin (8 buts sur 8 tirs), Pierre Paturel (3 buts sur 3 tirs) et Alejandro Costoya (3 buts sur 7 tirs). Un matelas qui a permis à Chambéry de parfaitement gérer la fin de match pour un succès de trois buts loin de ses bases (27-30).

Créteil démarre bien, Chartres s’impose in extremis


En déplacement sur le parquet de Créteil, Dunkerque a subi un lourd revers. Une rencontre qui s’est rapidement décantée avec quatre buts d’avance pour les coéquipiers de Valentin Aman (9 buts sur 9 tirs) au bout de douze minutes. Les Dunkerquois, emmenés par Edson Imare (5 buts sur 8 tirs) ont su revenir à deux longueurs à quatre minutes de la pause mais sans sans parvenir à faire mieux avant de retrouver leur vestiaire. Ce n’est qu’en début de deuxième acte que l’USDK a égalisé… sans jamais parvenir à prendre l’ascendant. Au contraire, les Cristoliens se sont alors détachés pour s’imposer de cinq longueurs (34-29). Pour du suspense, il fallait aller à Chartres, qui recevait le promu Nancy. Si les Lorrains ont pris un bon départ sous l’impulsion de Javier Borragan (5 buts sur 11 tirs), les Chartrains ont rapidement repris la main pour compter jusqu’à trois buts d’avance mais les Nancéiens ont conclu le premier acte par un 4-0 pour rejoindre les vestiaires avec une longueur d’avance. Chartres a repris l’avantage à l’orée des 20 dernières minutes mais sans faire une différence nette. Alors que les deux équipes étaient à égalité, Anton Hellberg (12 arrêts à 36% d’efficacité) a mis Nicolai Pedersen (6 buts sur 11 tirs) en échec mais, sur la dernière action, Danijel Vukicevic (2 buts sur 2 tirs) s’est mis à la faute, écopant d’un carton rouge et concédant un jet de sept mètres à la dernière seconde pour Chartres. Vanja Ilic (6 buts sur 7 tirs) n’a pas tremblé pour offrir un court succès à son équipe (28-27).

HANDBALL - LIQUI MOLY STARLIGUE / 1ERE JOURNEE
Vendredi 10 septembre 2021
PSG Handball- Istres : 34-25

Samedi 11 septembre 2021
Créteil - Dunkerque : 34-29
Toulouse -Chambéry : 27-30
Aix - Limoges : 31-29
Cesson-Rennes - Nantes : 29-27
Chartres - Nancy : 28-27

Dimanche 12 septembre 2021
15h00 : Nîmes - Saran
17h00 : Montpellier - Saint-Raphaël

>