France - Suède : les réactions de Deschamps et Giroud

Olivier Giroud (attaquant de l'équipe de France, M6) : "On a eu beaucoup de frustration, aussi sur le plan individuel, contre la Finlande. On a voulu apprendre de ce match, et on a su réagir contre le Portugal en dominant ce match et en méritant cette victoire. Ce rassemblement est positif avec ce dernier match. Même si tout n'est pas parfait il y a quand même un sentiment de satisfaction. Un sentiment de revanche pour moi ? Jamais. Je suis habitué à être chahuté, ça me donne encore plus de force. Je n'ai aucun soucis avec ça".

 

Didier Deschamps (sélectionneur de l'équipe de France, M6) : "On aura un programme chargé en mars avec 3 matchs de qualification en 9 jours. Avec le staff on a un peu plus de réponses. La situation de mars ne sera peut-être pas la même qu'aujourd'hui, mais entre des jeunes, qui sont venus et qui ont eu un peu de temps de jeu pour qu'on voit leurs qualités, et des cadres qui sont toujours là, même s'ils peuvent être un peu plus en difficulté par moment. Je prends l'exemple d'Olivier (Giroud) qui était là avant. Il faut qu'il évacue sa situation, psychologique et physiquement. Il en met deux aujourd'hui. Vous allez me dire qu'il a gagné des points et qu'Anthony Martial en a perdu. Non, c'est l'équipe de France qui les gagne, les points. Au niveau de l'état d'esprit, c'était parfait.

 

Benjamin Pavard (défenseur de l'équipe de France, La Chaîne L’Équipe) : "Oui, c’est vrai qu’on joue un peu mieux au football. On essaye de repartir de derrière dès que c’est possible. On avait deux gros matches, et on a deux bonnes rencontres collectivement, aussi bien défensivement qu’offensivement. On est très contents, car c’étaient des adversaires coriaces. Contre la Suède, ce n’était pas gagné d’avance mais on a bien joué. Il y a des points négatifs, car on en a encaissé deux. On peut toujours faire mieux. Mais collectivement on a fait vraiment des progrès. On apprend un peu plus à se connaitre avec l’enchaînement des matches. Et il y a une très bonne atmosphère dans l’équipe. Ça joue beaucoup. Mon but ? Je la prends bien. J’attendais depuis un moment pour en remettre un an avec la sélection. C’est tombé ce soir et je suis très content d’avoir marqué. Mais le plus important c’est la victoire. Si c’est un geste que je travaille ? Non, ce sont mes capacités. Depuis tout petit, j’adore faire des reprises de volée et des retournés. Souvent, je la prends bien. J’espère qu’il y en aura d’autres à l’avenir".


>