Ces Oranje avaient trop de jus

La série n'ira donc pas plus loin que 15 matches sans défaite pour les champions du monde. Le dernier revers des Bleus remontait au mois de mars dernier face à la Colombie, en match amical au Stade de France. Il n’y a absolument rien à redire à cette victoire néerlandaise, huit mois plus tard à Rotterdam. Elle aurait pu et même dû être plus lourde encore sans un festival de Hugo Lloris, qui n'a pas seulement été le meilleur. Il a été l'unique joueur français à être réellement présent sur la pelouse vendredi soir.

Les absents ont raison quand ça se passe mal, et on a très vite vu resurgir les stats rappelant la différence abyssale de succès avec et sans Paul Pogba (70% contre 41%). Lucas Hernandez et Samuel Umtiti sont peut-être encore plus importants que ce qu’on pouvait croire, aussi. Dans l’équipe type habituelle de Didier Deschamps, ce sont respectivement Steven N’Zonzi, Lucas Digne et Presnel Kimpembe qui les avaient remplacés. Ils ne sont pas les seuls à avoir traversé le match en fantômes, Kylian Mbappé ou Antoine Griezmann n’ayant presque pas fait mieux qu’Olivier Giroud, transparent.

Deschamps: "Il n'y a pas photo, c'est logique"

"Ils avaient beaucoup d’envie, et nous pas suffisamment, regrette Didier Deschamps sur TF1. Ils avaient de l’enthousiasme et de la qualité, et nous beaucoup de déchet en plus… Il n’y a pas eu photo sur l’agressivité, c’est logique." Hugo Lloris a donc été le seul acteur de la rencontre côté français, et de quelle manière ! En sortant neuf parades de la première à la dernière minute – ou presque – dont certaines assez fameuses, le capitaine a battu le record d’arrêt pour un gardien des Bleus depuis 10 ans.

Il n’a juste pas pu en sortir une deuxième de folie sur l’ouverture du score de Wijnaldum à la 45e minute, alors qu’il venait déjà de repousser un tir de Babel à bout portant. Et il n’a pas pu, non plus, s’opposer à l’ultime penalty de Depay au bout du temps additionnel, après une faute de Moussa Sissoko (entré en jeu en seconde période, comme Tanguy Ndombele et Ousmane Dembélé). Les Pays-Bas se qualifieront lundi pour le Final Four de Ligue des nations, en cas de nul en Allemagne (déjà éliminée).