Les Auxerrois peuvent-ils s’en relever ?

Était-ce un (gros) accident, où doit-on vraiment s’inquiéter pour l’AJ Auxerre ? Si les Icaunais sont toujours bien installés à la cinquième place du classement de Ligue 2 avant de recevoir Bastia lundi soir (20H45), ils ont subi une déroute historique sur la pelouse du TFC le week-end dernier (6-0). Et dire qu’ils n’avaient encaissé que sept buts depuis le début de saison… 

 

"C’est un moment difficile d’une saison, a reconnu leur entraîneur Jean-Marc Furlan en conférence de presse après cette lourde défaite qui a visiblement laissé des traces. Là, j’espère juste que sur nos onze premiers matchs cette saison, on n’a pas surperformé. Je me demande juste si l’on sera capables de vivre ou pas parmi les cinq premiers et quel est notre véritable potentiel collectif pour nous maintenir dans les meilleurs." 

 

Furlan : "Ne pas oublier"

 

Forcément abattu après ce revers, le technicien de 63 ans a depuis été rassuré par ce qu’il a pu voir à l’entraînement durant la semaine. "Aussitôt, on a vu un regain d’énergie et d’effort", a-t-il apprécié à la veille de l’affrontement face aux Corses, en clôture de la 13e journée. Il veut maintenant voir comment son groupe peut "se servir de cette lourde défaite, à la fois pour ne pas oublier et pour progresser, tout simplement." 

 

Parmi les bonnes nouvelles, Furlan a vu sa (longue) liste de blessés rétrécir, puisqu’il a enregistré le retour à l’entraînement de Lassine Sinayoko ainsi que d’Alexandre Coeff, ce dernier étant même pressenti pour débuter contre Bastia. Un match qui va donc permettre de voir si l’AJA peut rebondir après son humiliation toulousaine. Sans abandonner son jeu attrayant, qui donnait jusqu’alors des résultats. Après avoir raté de peu les barrages la saison dernière, le club de l’Yonne rêve enfin de retrouver l’élite, après dix saisons dans son antichambre. Ce qui permettrait à Jean-Marc Furlan d’améliorer le record qu’il détient déjà, celui des montées en Ligue 1 (4). 


>