L1 (J31) : Monaco domine Troyes et reste à portée du top 5

Panoramic


Monaco avance doucement mais sûrement. A la lutte pour les places européennes, l'ASM a obtenu un précieux succès ce dimanche contre Troyes (2-1), dans le cadre de la 31eme journée de Ligue 1. Grâce à deux jolis buts de Caio Henrique (19eme) et Kevin Volland (57eme), contre une réalisation d’Iké Ugbo (39eme), la formation de la Principauté renforce sa 6eme place et met la pression sur ses concurrents du top 5. De son côté, le promu reste 15eme et à la merci des équipes à la lutte pour le maintien.

Ugbo répond à Caio Henrique


Monaco prenait le match par le bon bout et obligeait Erik Palmer-Brown à réaliser de nombreuses interventions autoritaires pour repousser le danger (9eme, 16eme). Une belle entrée en matière du défenseur américain, qui ne pouvait rien faire sur le coup-franc de Caio Henrique. A 25 mètres, le latéral gauche profitait d’une mauvaise anticipation de Jessy Moulin pour ouvrir la marque d’une belle frappe enroulée sous la barre (1-0, 19eme).

Très peu bousculés jusqu’ici, les Monégasques ne parvenaient pas à réaliser le break, la faute à une imprécision technique dans le dernier quart du terrain. Une aubaine pour les visiteurs, qui pointaient peu à peu le bout de leur nez... jusqu’à trouver la faille. Dos au but, Ugbo réalisait un superbe enchaînement à l’entrée de la surface pour égaliser d’une lourde frappe à mi-hauteur à l’aide du poteau (1-1, 39eme).

Volland buteur après 49 secondes


Mal en point après cette réalisation troyenne, l’ASM cherchait son second souffle. Et la solution venait du banc. Après seulement 49 secondes passées sur la pelouse, Volland illuminait le stade Louis II d’un somptueux enchaînement pour fusiller Moulin à bout portant (2-1, 57eme). Une réalisation presque inespérée pour Monaco, dans une très mauvaise période et proche de se faire avoir par Ugbo, sur une reprise au second poteau après un bon travail de Xavier Chavalerin (69eme).

Dans le dernier quart d’heure, l’ESTAC ne croyait pas vraiment en ses chances de revenir et n’appuyait clairement pas sur l’accélérateur pour tenter de récupérer un point de ce déplacement. Une gestion décevante de la formation auboise qui aurait certainement mérité un meilleur résultat. Pour Monaco, ce quatrième succès en cinq matchs de championnat va faire énormément de bien dans la course aux places européennes.

>