L1 (J15) : Marseille s'en sort contre Troyes et se rapproche du podium



Il faudra repasser pour la manière, mais l'OM repart du bon pied. Au terme d'un match aussi terne dans les tribunes (huis clos à l'Orange Vélodrome) que sur le rectangle vert, l'équipe de Jorge Sampaoli a obtenu ce qu'elle cherchait, trois points précieux pour engendrer une nouvelle dynamique positive en championnat. C'est un bon début. Parce que c'est en Ligue 1 que l'OM va désormais gérer ses affaires courantes, même si son parcours européen n'est pas totalement terminé.

Payet, les éclairs dans le désert


Ce rapport de force contre Troyes ne restera pas dans l'histoire. Réputé pour son côté joueur, le promu avait proposé un bloc-équipe bien organisé pour réduire les espaces. Cela n'a pas facilité la tâche des Olympiens, longtemps en manque d'inspiration malgré le retour de leur maître à jouer Dimitri Payet. La première période a même été un supplice pour le spectacle, avec un seul tir cadré, pour Troyes. Pau Lopez a veillé au grain sur une frappe audacieuse de Giulian Biancone pour éviter le pire (30eme).



En fait, il a fallu attendre l'heure de jeu pour voir l'OM vraiment lâcher les chevaux. Les lignes se sont étirées à mesure que la fatigue a gagné du terrain. Payet en a profité pour faire parler sa vista, avec une offrande pour Arkadiusz Milik, avant que le Polonais ne bute sur Gauthier Gallon (61eme). Le gardien aubois a encore sorti le grand jeu face au même duo Payet - Milik, sur une tête du Polonais suite à un centre en retrait du Français (71eme). Toujours plus pressants, les Olympiens ont finalement trouvé l'ouverture par Pol Lirola, qui a gagné son face-à-face en exploitant une merveille d'ouverture de Payet dans la profondeur (1-0, 74eme). Une petite libération pour l'OM, qui s'est ensuite attelé à fermer les vannes pour gérer son avantage. Il lui permet ce dimanche soir de revenir à hauteur de Nice (3eme, 26 points), avec un match en moins. Le contrat est rempli.

>