Sabattier : "Kehrer a une grande rigueur tactique"

Imago / Panoramic

Jean-Charles, comment est perçu ce transfert en Allemagne ?

Cela a été une grande surprise dans la mesure où Thilo Kehrer avait participé à la présentation de l’équipe, devant plusieurs milliers de supporters. On savait qu’il était convoité par de grosses écuries européennes, notamment le Barça et Manchester City. Mais ce transfert a quand même surpris. Christian Heidel, le directeur sportif de Schalke 04, a expliqué que le club était dans l’impossibilité de refuser l’offre financière proposée par Paris.

"Du côté de la presse allemande, on le voyait plutôt partir à Barcelone"

Il fait partie de cette jeune génération allemande championne d’Europe Espoirs qui était suivie par plusieurs grands clubs étrangers, lui comme d’autres, et son nom ressortait après la superbe fin de saison qu’il a réalisé avec Schalke. Du côté de la presse allemande, on le voyait plutôt partir à Barcelone, ça c’est une certitude.

On parle beaucoup de lui comme d'un défenseur polyvalent mais quelle est sa meilleure place sur le terrain ?

"Je ne pense pas qu’il mettra très longtemps avant de s’imposer au PSG"

La polyvalence, c’est certain. C’est un joueur qui a débuté sa carrière en Bundesliga au poste d’arrière droit. Il a été repositionné dans une défense à trois l’an dernier, dans l’axe droit, lorsque Domenico Tedesco est arrivé sur le banc de Schalke 04. Mais il a cette capacité, comme il l’a démontré avec l’équipe d’Allemagne Espoirs, de jouer dans un rôle de milieu défensif. C’est une de ses grandes forces : pouvoir s’adapter tactiquement aux consignes de l’entraîneur. Il a une grande rigueur tactique pour lui.

C’est l’école de formation du VfB Stuttgart. Une base de formation sur laquelle s’est longtemps appuyé Joachim Löw. Kehrer sort de là-bas, même s’il est arrivé à Schalke chez les U17 en 2012. Il a cette grande capacité d’adaptation sur le terrain, et en plus de cela, il possède une très bonne technique balle au pied, il est capable de jouer des deux pieds... Mais il reste quand même beaucoup plus à l’aise à droite qu’à gauche !

Personnellement, je ne l’ai jamais vu évoluer à gauche sachant qu’à Schalke 04, ce poste était bloqué soit par Kolasinac, avant qu’il ne parte vers Arsenal, soit par Oczipka, avant qu’il ne se blesse en fin de saison dernière. A Paris, avec la blessure de Dani Alves, il y a du temps de jeu à prendre. En fonction aussi de ce que décidera tactiquement Thomas Tuchel, je ne pense pas qu’il mettra très longtemps avant de s’imposer au PSG.

Est-il, à bientôt 22 ans, un défenseur capable d’apporter immédiatement à Paris ?

Je pense qu’on a affaire à une génération de joueurs, on le voit bien avec les jeunes pousses françaises, capable de s’adapter hyper rapidement au projet qui lui est confié. L’avantage aussi pour Thilo Kehrer, c’est qu’il est francophone de par sa mère. Il n’aura donc aucun mal à échanger avec ses nouveaux partenaires. Même s’il n’a pas une très longue expérience puisqu’il joue chez les pros depuis seulement trois ans, il sait ce que représente la pression d’un match important. Jouer à Schalke, c’est évoluer devant 62 000 supporters qui sont particulièrement exigeants. Il a participé cette saison au grand renouveau du club avec une place de dauphin du Bayern Munich.

Peut-il postuler à court terme à une place en équipe nationale d’Allemagne ?

"Il sera appelé chez les A en septembre"

Oui, sans aucun doute. Dès le mois de septembre, il va faire partie de ces jeunes joueurs qui vont arriver pour bousculer l’équilibre établie depuis plusieurs années du côté de la Mannschaft. Compte-tenu du "merveilleux" résultat obtenu par l’Allemagne lors de la dernière Coupe du Monde, autant dire que Löw ne va pas faire dans le détail. Il va être un concurrent direct à Jérome Boateng en défense centrale, même s’il postulera aussi à une place de milieu récupérateur sachant qu’en Allemagne, la position d’arrière droit est définitivement dévolue à Joshua Kimmich. Mais Joachim Löw compte sur lui. Il sera appelé chez les A en septembre, il n’y a aucun doute là-dessus.


>