PSG : Comment faire sans les Sud-Américains ?

Reuters

"C'est l'argent qui est le plus important, pas le foot, à mon avis, ni le joueur. Ce qu'on veut, c'est avoir les meilleurs joueurs sur le terrain. Mais comme ça, beaucoup de bons joueurs se blessent et ne jouent pas pendant longtemps." Peter Bosz n’a pas cherché à masquer sa colère en conférence de presse, en évoquant le cas de Lucas Paqueta, le meilleur joueur lyonnais qui ne pourra pas jouer samedi lors du choc entre l’OL et Monaco. Car le milieu de terrain brésilien a disputé un match qualificatif pour la Coupe du monde 2022 dans la nuit de jeudi à vendredi, à 2h30 heure française, remporté 4-1 contre l’Uruguay, aux côtés notamment de ses compatriotes parisiens Neymar et Marquinhos, même si ce dernier est resté sur le banc à Manaus. 

 

Neymar a retrouvé la forme

 

Car contrairement à l’Espagne, où le Conseil supérieur du sport a décidé de reporter les rencontres de Liga du week-end entre le Real Madrid et l’Athletic Bilbao et entre Grenade et Atlético de Madrid à une date ultérieure en raison de l’indisponibilité des joueurs sud-américains, la journée va se dérouler comme si de rien n’était en Ligue 1, et c’est le PSG qui va être le plus pénalisé. Car le leader du championnat, qui reçoit Angers vendredi soir, va donc devoir faire sans ses deux Brésiliens, et sur un « Ney » qui a fini par retrouver le chemin des filets, mais également sans ses trois Argentins, Leandro Paredes, Angel Di Maria et surtout Lionel Messi, qui étaient tous titulaires face au Pérou dans la nuit de jeudi à vendredi (1-0). 

Neymar se joue de la défense uruguayenne :

 

Qui va se mettre en valeur ?

 

Outre Sergio Ramos, dont les débuts ont encore été repoussés, le club de la capitale va aussi être privé de Keylor Navas, qui jouait lui mercredi soir un match qualificatif au prochain Mondial avec le Costa Rica aux Etats-Unis. Et alors qu’il aurait été quoi qu’il en soit trop juste pour affronter les Angevins, il a été touché à l’adducteur droit durant la rencontre et a dû céder sa place à la pause. Il est incertain pour la rencontre de Ligue des champions de mardi prochain face au RB Leipzig au Parc des Princes, où Gianluigi Donnarumma pourrait enchaîner une quatrième titularisation consécutive dans les cages parisiennes. Ces indisponibilités des Sud-Américains permettent donc à leurs coéquipiers moins utilisés, comme Julian Draxler, de se mettre en valeur. Mais il faudrait des prestations plus que convaincantes pour empêcher leur retour dans l’équipe la semaine prochaine… 


>