Montpellier, un avenir enfin européen ?

Panoramic

Les objectifs


Officiellement, Montpellier vise une place dans la première moitié du classement. Ces trois dernières saisons, le club héraultais n'a jamais terminé au-delà de la dixième place. Mais officieusement, les hommes de Michel Der Zakarian peuvent espérer mieux. Si la concurrence pour une qualification européenne s'annonce intense, le recrutement a permis de renforcer une équipe qui a manqué la Ligue Europa pour quelques points depuis deux ans. Et si cette fois, c'était la bonne ?

Le mercato


En officialisant la venue de Jonas Omlin la semaine passée, le président Nicollin a bouclé le dossier le plus sensible de l'été héraultais. Avec la fin du prêt de Geronimo Rulli, le MHSC avait besoin d'un nouveau gardien titulaire. C'est le Suisse, quart de finaliste de la Ligue Europa avec Bâle qui a été choisi. Une belle affaire. Hormis trois retours de prêt, Montpellier n'a enregistré l'arrivée que d'un autre joueur : Stephy Mavididi. L'attaquant arrive de la Juventus Turin après une découverte de la Ligue 1 intéressante avec Dijon. Dans le secteur offensif, il remplacera numériquement un Souleymane Camara parti à la retraite. Sur le terrain, il apportera d'autres qualités avec sa pointe de vitesse.

L'équipe-type


Michel Der Zakarian pourrait une nouvelle fois sollicité un système en 3-4-1-2. Jonas Omlin sera titulaire derrière une défense à trois composée de Daniel Congré, Hilton et Pedro Mendes. Dans les couloirs, Arnaud Souquet et Ambroise Oyongo seront titularisés. Téji Savanier sera très attendu dans l'entre-jeu. Il devrait être épaulé par le jeune Joris Chotard, Damien Le Tallec ou Jordan Ferri. Le rôle de créateur va revenir à Florent Mollet. En attaque, le duo Gaëtan Laborde – Andy Delort devrait être reconduit malgré la concurrence de Stephy Mavididi.

Montpellier

Le point fort et le point faible


Les Montpelliérains savent où ils vont. Michel Der Zakarian est en poste depuis trois ans et ses méthodes ont fait leurs preuves. Chaque saison, le groupe héraultais n'a été retouché qu'à la marge et toujours pour se renforcer. Une montée en puissance qui se confirme cet été avec les quelques transferts réalisés. Si cette stratégie fonctionne, elle repose sur certains joueurs vieillissants. La défense, secteur haut combien important au stade le Mosson, est particulièrement concerné. Même s'ils ont brillé l'an passé, Hilton et Daniel Congré ont désormais 42 et 35 ans. Un âge où enchaîner les performances pour contenir les attaquants adverses pourrait être de plus en plus dur.

Le style de jeu


Montpellier va pouvoir compter sur sa solidité défensive pour mettre en échec les équipes adverses. Une recette qui a été efficace lors des meilleures saisons du MHSC. Pour faire le jeu, le club héraultais pourra compter sur deux créateurs d'exception : Téji Savanier et Florent Mollet. Ces deux joueurs sont capables de faire la différence pour mettre le duo Laborde-Delort dans de bonnes dispositions.

>