L’OM refroidi

Il n’y a désormais plus qu’un seul club invaincu en Ligue 1. Au lendemain de la huitième victoire en autant de matchs du PSG, tombeur de Montpellier au Parc des Princes (2-0), l’OM a enregistré sa première défaite de la saison dimanche soir en clôture de la huitième levée, s’inclinant 2-3 au Vélodrome face à des Lensois nouveaux dauphins des Parisiens. Les hommes de Jorge Sampaoli ont pourtant bien réagi après avoir été rapidement menés 0-2, Dimitri Payet signant un doublé avant la pause pour remettre les deux équipes à égalité et rejoindre Amine Gouiri et Gaëtan Laborde en tête du classement des buteurs avec cinq réalisations.

Une défaite "logique" pour Payet


Mais les Sang et Or ont redémarré comme ils avaient démarré, et fini par concrétiser l’un de leurs nombreux contres à vingt minutes du terme, quand Wesley Saïd a conclu de la tête une action initiée par Jonathan Clauss, qui a décalé Florian Sotoca, auteur d’un centre millimétré pour l’ancien Rennais après avoir ouvert le score sur penalty. "Je pense qu'au vu de la physionomie du match, je ne sais pas si on a mis les ingrédients qu'il fallait pour remporter ce match. Donc voilà on perd. On est tombé aussi sur une équipe qui en voulait plus que nous ce soir donc la défaite me semble logique", a concédé Payet au micro d’Amazon Prime à l’issue de la rencontre.

Réagir contre Galatasaray


Un Payet qui a reconnu que l’équipe phocéenne, privée de Boubacar Kamara et Arkadiusz Milik, était "sur courant alternatif. On a eu des hauts et beaucoup de bas ce soir et ils ont su en profiter, ils ont été plus réguliers que nous sur ce match-là. Je pense qu'il faudra revoir ce qu'on a mal fait et surtout rectifier le tir rapidement." Des Marseillais battus pour la première fois de la saison et qui vont donc devoir réagir lors de leurs deux prochains matchs, avant la trêve internationale, avec la réception de Galatasaray jeudi en Ligue Europa puis un déplacement à Lille dimanche après-midi.

>