Lille, un début de saison référence

Panoramic

Et si c'était la saison de Lille ? Après 12 journées, le LOSC pointe à la deuxième place du classement de la Ligue 1. A deux points du leader parisien, qu'il aurait pu rejoindre en cas de victoire sur Saint-Etienne ce dimanche, le club nordiste s'affirme comme le premier poursuivant et le principal concurrent du PSG dans la course au titre. Pour enfiler le costume de dauphin, les hommes de Christophe Galtier ont réalisé un début de saison quasiment parfait. Invaincus jusqu'à la dixième journée, ils ne se sont inclinés qu'une fois. Malgré ce revers, les Dogues sont partis sur des bases très élevées. C'est simple, au XXIe siècle, Lille n'a presque jamais réalisé un aussi bon début de saison. Les Lillois ont pourtant terminé sur le podium de la Ligue 1 à six reprises lors des 20 dernières années.


 

d

Un cru bien meilleur que celui qui a été champion il y a dix ans


23 points, une seule défaite, 22 buts marqués, 8 buts encaissés, voici les incroyables statistiques des coéquipiers de Jonathan David après 12 journées de Ligue 1. C'est mieux dans tous les domaines que l'équipe lilloise qui avait été championne en 2010-2011. A ce stade de la compétition, les coéquipiers d'Eden Hazard n'étaient que cinquièmes avec deux défaites, moins de buts marqués et plus de buts encaissés. Malgré la gloire finale, l'entame de championnat des hommes de Rudi Garcia n'avait pas été si bonne que ça. C'était même loin d'être la meilleure dans l'histoire du club nordiste.
 

2020-2021, la début de saison ultime pour Lille ?


Depuis l'an 2000, Lille a eu 25 points ou plus après 12 journées à quatre reprises. C'est arrivé en 2001-2002 sous les ordres de Vahid Halilhodzic, en 2004-2005 avec Claude Puel, en 2013-2014 en étant dirigé par René Girard et en 2018-2019, déjà avec Christophe Galtier. Ces années-là, Lille n'a jamais été champion. Mais le club nordiste n'avait pas été aussi complet que cette saison non plus. Là où le cru 2020-2021 impressionne, c'est dans sa capacité à multiplier les performances en étant à la fois rigoureux défensivement et efficace offensivement. Il a marqué plus de buts qu'en 2001-2002, perdu moins de matchs qu'en 2004-2005, a plus de qualité offensive qu'en 2013-2014 et moins de retard sur le leader qu'en 2018-2019. Ce début de saison 2020-2021, dans un contexte particulier et avec une épopée européenne en prime ressemble bien à une référence pour les Dogues. Suffisant pour nourrir des ambitions légitimes pour la suite...