Ligue - : Metz compte sur son sauveur Didier Lamkel Zé

Panoramic

Distancés à sept longueurs de Saint-Etienne, alors 18e et barragiste, les Mosellans ont enchaîné un nul à Montpellier (2-2) et deux victoires contre Lyon (3-2) et Angers (1-0) pour dépasser les Verts à la différence de buts et rêver de disputer la semaine prochaine un barrage pour le maintien contre un club de Ligue 2 issu des pré-barrages (Auxerre ou Sochaux, opposés vendredi soir). Après un premier but finalement inutile à Bordeaux, où Metz s'était incliné après avoir ouvert le score (3-1) le 10 avril, Lamkel Zé est resté quatre rencontres sans marquer mais il n'a pas baissé les bras au sein d'une formation pourtant fébrile mentalement après une saison éprouvante. "Didier nous a amené cette joie de vivre. Il est frais dans la tête", a noté l'entraîneur Frédéric Antonetti. "Il est décisif et en l'étant il nous maintient en vie".

L'international camerounais, âgé de 25 ans, a ensuite pleinement joué son rôle de joker de luxe. Libéré de son prêt au club russe de Khimki par les Belges d'Antwerp à la suite du conflit armé en Ukraine, Lamkel Zé, renfort inattendu des Grenats, s'est montré décisif au moment où Metz en avait le plus besoin. Le natif de Bertoua a en effet trouvé le chemin des filets face à Lyon, puis a offert la victoire et le droit d'espérer aux siens contre Angers le week-end dernier. "Il faut que Didier soit un peu plus régulier dans la performance", a toutefois pointé Antonetti.

"Le prendre comme il est"

Depuis sa formation à Lille en 2015-2016, et surtout son passage en Belgique, Lamkel Zé traîne une réputation de joueur ingérable. Mais rien de tel à Metz. "C'est un joueur qu'il faut prendre comme il est", a expliqué le technicien après le succès face au SCO. "Mais en essayant de lui corriger certains défauts. Il faut lui faire comprendre que le football, c'est aussi parfois garder le ballon, une bonne remise..." "Cette façon d'être, dans le temps, ce peut être un problème mais sur deux mois, c'est une solution. Je n'ai aucun problème avec lui. Tout le monde me parle de Didier, mais moi j'ai eu zéro problème. De temps en temps, il faut le recadrer mais zéro problème, aucun souci", a souligné Antonetti.

Pour défendre leur place de barragiste sur la pelouse du champion de France, les Grenats auront bien besoin de l'attaquant camerounais, d'autant que l'autre joueur messin habituellement décisif, Nicolas De Préville, est suspendu. "Est-ce qu'on va y arriver maintenant ? Je ne sais pas. Le football, c'est fait pour avoir des matches à émotion, c'en est un beau", a résumé Antonetti. "Je le disais aux joueurs: en cas de réussite, vous allez vous en rappeler toute votre vie. On joue au football pour ça, des matches à émotion, à enjeu. Je ne pense qu'au match de Paris, pas au barrage", a-t-il ajouté. S'il permet, en marquant encore quelques buts, au FC Metz de conserver sa place en L1, malgré quasiment toute la saison passée dans les bas-fonds du classement, Lamkel Zé restera dans l'histoire du club lorrain en à peine deux mois.


>