Ligue 1 : Loïc Féry communique après l’arrivée de Bill Foley dans le capital du club

Reuters

7e de Ligue 1 après 19 rencontres, le FC Lorient est la bonne surprise de ce début de saison. Côté coulisse, les Merlus s’apprêtent à entrer dans une nouvelle ère avec l’arrivée de l’Américain Bill Foley dans le capital du club breton. Ce dernier, également propriétaire de Bournemouth (Premier League) est dans le viseur des Merlus Ultras 1995 notamment pour le départ du lorientais Dango Ouattara vers Bournemouth. Dans un communiqué paru aujourd’hui sur le site du club, le président du FC Lorient, Loïc Féry revient sur ce transfert polémique et défend son nouvel actionnaire. 

"Je conçois que le timing engendre l’amalgame. Le transfert de Dango est pointé du doigt, comme si cette vente signifiait que nous renoncions à toute ambition et comme si notre joueur avait signé à Bournemouth sous la contrainte. J’entends également parler de ce départ comme si le parcours d’un joueur tenait entre les seules mains du président ou du club. Pourtant, chacun sait que les principaux intéressés construisent logiquement un plan de carrière et manifestent des envies. Par son ADN formateur, le FC Lorient est voué à regarder grandir ses pépites dans une autre sphère. Et nous devons accepter cette idée sans être toujours maîtres du calendrier, dans un contexte où nos joueurs n’ont jamais suscité autant de convoitises” explique-t-il à propos du départ de son attaquant vers Bournemouth.

"Le partenariat avec notre nouvel actionnaire venu des États-Unis semble diabolisé. Son arrivée nous ouvre pourtant des portes sans toutefois fermer celles de notre autonomie de gestion et sans compromettre nos valeurs ou notre identité. Je comprends que vous manifestiez des inquiétudes face à ce qui représente encore l’inconnu à vos yeux ; nous ferons le nécessaire pour vous éclairer et vous rassurer. Je répète que le FC Lorient ne deviendra pas une succursale" conclut le board lorientais.


>