Ligue 1 : Lille, un statut de champion en danger

AI / Reuters / Panoramic
Le dernier titre de champion de France de Lille semble être déjà bien loin. Pourtant, il ne date officiellement que du 23 mai dernier, à l'issue de la 38eme et dernière journée du précédent championnat. Quatre mois plus tard, la donne a donc changé. Le LOSC a bien du mal à confirmer et à l'aube de la 8eme journée, le club nordiste n'occupe que la quatorzième place du classement du championnat de France, avec seulement huit unités et déjà treize longueurs de retard sur la tête de ce même classement, occupée par le Paris Saint-Germain. Surtout, les Lillois ne comptent que deux victoires, pour également deux matchs nuls mais aussi et surtout trois défaites. Entre la fin de la saison dernière et cette saison, beaucoup de choses ont changé chez les Dogues.


Lille avait la meilleure défense l'an passé

Pour continuer à jouer les premiers rôles, comme l'an passé, les Lillois vont devoir s'habituer, le plus rapidement possible, à leur nouvel entraîneur, à savoir Jocelyn Gourvennec (49 ans), officialisé le 5 juillet dernier, à la place de Christophe Galtier (55 ans), qui avait donc mené le LOSC vers les sommets. Autre changement à signaler, celui au poste de gardien de but. Le portier international français Mike Maignan (26 ans) a pris la direction de l'AC Milan. Une véritable perte pour Lille, meilleure défense l'an passé, avec seulement 23 buts encaissés en 38 rencontres disputées. En ce début de nouvel exercice, le LOSC en a déjà pris treize en seulement sept journées, après avoir débuté la saison avec le gardien de but brésilien Leo Jardim (26 ans), avant de voir arriver, le 19 août dernier, le portier croate Ivo Grbic (25 ans).


L'an passé, le LOSC faisait beaucoup de différences en fin de match

L'an passé, Lille pouvait s'appuyer sur un collectif redoutable, qui est difficile à retrouver cette année. Dans le Nord, cette saison, ce sont souvent des individualités qui tentent de faire des différences dans les différentes rencontres de leur club. L'année dernière, Lille avait également cette capacité à gagner des rencontres sur la plus petite des marques. Et pour cause, douze de ses victoires s'étaient alors soldées sur un score de 1-0. Il s'agissait ainsi parfois de victoires arrachées dans les derniers instants des rencontres. Une chance qui ne sourit pas, en ce début de saison, à Lille. Reste désormais à savoir si cela sera temporaire ou non.

>