Ligue 1 : De Lens à Paris, Kalimuendo prêt pour le grand saut ?

JB Autissier / Panoramic

Auteur de trois réalisations lors des trois dernières journées, avec un doublé contre Nice (3-0) et un but lors du derby à Lille (2-1), "Kali" retrouve la forme au bon moment. Lui qui n'avait marqué qu'une seule fois entre fin décembre et mi-avril est l'un des moteurs de la série positive des Sang et Or, qui viennent de gagner quatre fois en cinq matches et ne sont plus qu'à trois points du podium, synonyme de qualification pour la Ligue des champions. Une compétition que le Tricolore pourrait jouer la saison prochaine mais en portant un autre maillot.

Un pur "titi" parisien

Car Kalimuendo est un pur "Titi" parisien: né à Suresnes (Hauts-de-Seine) et arrivé au PSG à seulement 10 ans, l'international Espoirs est passé par toutes les catégories de jeunes et avait notamment terminé deuxième meilleur buteur de la Coupe du monde des moins de 17 ans en 2019. Le genre de profils que le club parisien n'a pas toujours su exploiter à cause d'une féroce concurrence, a fortiori parmi les stars monopolisant les postes offensifs. C'est d'ailleurs l'arrivée d'une nouvelle superstar qui a provisoirement fait basculer le destin du jeune homme. Prêté la saison dernière à Lens, club contre lequel il avait alors fait sa seule apparition en Ligue 1, il a été rappelé à Paris (via l'activation d'une contre-option d'achat de 1,5 million d'euros) avec l'objectif d'être intégré à la rotation.

Titularisé lors du Trophée des champions le 1er août contre Lille (0-1), il a vu ses perspectives se réduire lorsque Lionel Messi a rejoint la capitale dix jours plus tard. Aligné seulement six minutes à la reprise du championnat, il a été à nouveau prêté à Lens lors des dernières heures du mercato, sans option d'achat cette fois. "Lens m'avait très bien accueilli l'an dernier, les gens d'ici m'avaient pris comme l'un des leurs et pas en tant que Parisien, et j'étais vraiment content de revenir", a déclaré l'intéressé en conférence de presse la semaine dernière.  "Je m'étais très vite adapté, j'ai pris les valeurs du club, qui me correspondent bien, et je me sens très bien ici", a-t-il ajouté, lui qui était notamment courtisé par le voisin lillois mais a préféré le Racing.

"Tout peut aller très vite"

Titularisé 13 fois lors de sa première vraie saison chez les pros, il a débuté 23 fois depuis septembre. A seulement 20 ans, il compte déjà 17 buts en Ligue 1, les 10 de l'exercice en cours n'étant gonflés que par un seul penalty. "Il a déjà de très belles statistiques mais il y a des choses à aller chercher dans la régularité. Le très très haut niveau, qui est son objectif, n'implique pas de marquer chaque week-end mais d'être impactant le plus régulièrement possible", a estimé Franck Haise. "Mais il n'a que 20 ans, les choses se construisent étape par étape et plutôt bien", a ajouté l'entraîneur lensois.

L'avenir d'Arnaud Kalimuendo pourrait être radieux. Mais sous quelle tunique? L'intéressé sourit et reste vague: "Je ne peux pas anticiper l'avenir, tout peut aller très vite. J'ai passé deux très belles années ici et je prendrai ma décision à tête reposée en fin de saison, pendant les vacances. En attendant, il y a encore de très belles choses à faire." Comme retarder le sacre du PSG et continuer à rêver de décrocher une qualification européenne avec les Sang et Or.


>