Les clubs français dans le rouge ? Le Covid_19 a massacré les finances

panoramic

La crise du coronavirus a eu des répercussions importantes sur la santé financière des clubs de Ligue 1 et Ligue 2, a indiqué Jean-Marc Mickeler, le président de la DNCG, dans les pages de L'Equipe, lui qui évoque un déficit bien plus important que prévu à cause du Covid_19.

"Avant le début de cette crise, les budgets des clubs de Ligue 1 et Ligue 2 projetaient une perte de 116 M€ pour la saison 2019-2020. Les comptes estimés qui nous ont été présentés lors des auditions de ce mois de juillet font finalement apparaître une perte de 289M€. Le coût de la crise sanitaire est donc de 173 millions. La Ligue 1 est naturellement la plus affectée avec une perte estimée à 291 millions alors que la Ligue 2 devrait afficher un léger résultat bénéficiaire de l’ordre de 2M€."

 

Un gros manque à gagner à cause des transferts

 

Mickeler mentionne également le manque à gagner conséquent lié aux transferts durant le mois de juin (190 M€ de moins que prévu). "Tout le monde a pris ses responsabilités. Mais le risque à moyen-terme subsiste : les clubs ont positionné pour 812 millions d’euros de plus-values de cessions de joueurs. La capacité de vendre des joueurs et de générer ces 812 millions d’euros reste à démontrer… Ce serait le 2eme mercato le plus élevé de l’histoire du football français après celui d’il y a deux ans."