Le bilan des matchs amicaux du PSG

Reuters

C'est sous le soleil de Faro au Portugal, que le Paris Saint-Germain a clôturé sa préparation en vue de la saison 2021/2022. En faisant un nul (2-2) contre le Séville FC, une formation qualifiée pour la Ligue des Champions, les hommes de Mauricio Pochettino ont élevé le niveau d'exigence à cinq jours d'affronter Lille à Tel-Aviv pour le Trophée des champions. Avant de débuter ensuite sa saison chez le promu troyen le 7 août prochain, le PSG a répété ses gammes et sort donc d'une préparation avec trois victoires (contre Le Mans, Augsbourg et Orléans) et deux nuls (Chambly et Séville FC).

Mardi soir, les Parisiens ont réussi à revenir deux fois au score grâce à Icardi, à la finition d'un sublime mouvement collectif initié par Arnaud Kalimuendo et à Kenny Nagera (19 ans). Ils auraient même pu l'emporter si Xavi Simons avait réussi son face-à-face contre le gardien. Pour ce match, le technicien argentin du PSG a une nouvelle fois compté sur ses jeunes comme Ebimbe, Gharbi et Bitshiabu avec Idrissa Gueye comme capitaine. Au regard des précédents adversaires du club de la capitale, ce match contre un gros du championnat espagnol, nettement mieux armé, a livré ses enseignements et mis en balance certains éléments parisiens pour le début de la saison.

Toujours sans ses internationaux

Le PSG a donc terminé cette série de cinq matchs invaincu mais il a été privé d'une grosse partie de ses internationaux pendant toute la durée de la préparation. Si Navas, la recrue Hakimi, Kehrer, Diallo, Kurzawa, Gueye, Herrera, Icardi et Draxler étaient bien présents, les vice-champions de France ont dû faire sans Mbappé, Kimpembe, Wijnaldum et Danilo Pereira revenus de vacances en fin de semaine dernière. D'autres et non moindres, se reposent toujours : Neymar, Marquinhos, Verratti, Donnarumma, Di Maria, Paredes et devront donc opérer une reprise en douceur.

Dernier arrivé, Sergio Ramos est lui toujours en soins comme Juan Bernat, Colin Dagba et Rafinha. Sans l'ensemble des derniers cités, difficile d'y déceler une préparation efficace même si elle a tout de même permis au staff de passer en revue ses jeunes talents. Si une bonne mise en route est importante pour reprendre les automatismes et remettre les corps à niveau, c'est véritablement à partir de ce dimanche que l'on scrutera la forme du PSG. Pour le premier titre de la saison face à celui qui a coiffé sur le poteau les Parisiens pour le titre, le demi-finaliste de la Ligue des Champions l'an dernier, aura à cœur de bien débuter sa saison pour reprendre sa suprématie aussi vite que possible.

Le PSG s'en sort bien contre Séville :


>