L1 (J7) : Monaco a fait craquer Saint-Etienne

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Saint-Étienne. Intéressants dans le jeu à défaut d’obtenir de bons résultats, les Verts ont une nouvelle fois été battus. En déplacement sur le Rocher, l’ASSE s’est inclinée contre Monaco (3-1), ce mercredi, lors de la 7eme journée de Ligue 1. En infériorité numérique durant près d’une heure et repoussée à trois reprises par les montants, la bande à Claude Puel n’a pas résisté à l’ASM, loin d’être impressionnante mais assez efficace pour l’emporter grâce à Kevin Volland (28eme) et Wissam Ben Yedder (62eme sp, 86eme) contre une réalisation de Denis Bouanga (41eme).

L’ASSE malchanceuse et punie par Volland


Dans un Louis II à l’ambiance feutrée, les Monégasques se mettaient rapidement en évidence. Après un bon travail de Caio Henrique, Krépin Diatta chauffait les gants d’Étienne Green sur une frappe à mi-hauteur (4eme). Une première alerte puis le trou noir pour l’ASM. Sans Aurélien Tchouaméni et Wissam Ben Yedder, remplaçants au coup d’envoi, le club princier se faisait outrageusement dominer et pouvait remercier le poteau gauche d’Alexander Nübel, qui repoussait deux tentatives consécutives de Wahbi Khazri et Denis Bouanga (11eme). Sous les yeux d’un Niko Kovac circonspect, Monaco trouvait pourtant la faille. Sur une action d’école, Youssouf Fofana lançait Kevin Volland, qui ne se faisait pas prier pour fusiller le portier stéphanois d’une lourde frappe sous la barre (1-0, 28eme).

Green voit rouge, Bouanga remet les pendules à l’heure !


Pourtant dans le coup durant près d’une demi-heure, les Verts accusaient le coup après ce but. Youssouf Fofana, encore lui, n’était pas loin du break sur une frappe enroulée qui percutait la barre (32eme). Sur l’action qui suivait, Harold Moukoudi perdait le ballon et entraînait l’expulsion directe d’Étienne Green, sorti en kamikaze pour faucher Myron Boadu à l'entrée de la surface. A dix contre onze, Sainté pouvait logiquement redouter le pire. Mais les visiteurs avaient du cœur. Après un superbe arrêt de Stefan Bajic pour repousser un coup-franc de Djibril Sidibé (37eme), les protégés de Claude Puel parvenaient à remettre les pendules à l’heure. Profitant d’une glissade de Benoît Badiashile, Jean-Philippe Krasso distillait un centre parfait pour Denis Bouanga, qui trompait Alexander Nübel d’un pointu surpuissant au second poteau (1-1, 41eme).

Et Sainté craqua...


Sans grande surprise, le début de la seconde période se résumait à un attaque-défense. Malgré cette configuration, c’était bien Sainté qui se procurait la meilleure occasion avec Denis Bouanga qui touchait une nouvelle fois le poteau (57eme). Un avertissement qui réveillait Monaco, aidé par un coup de pouce du destin, mais surtout par la main de Timothée Kolodziejczak sur corner. L’occasion parfaite pour Niko Kovac de lancer Wissam Ben Yedder, qui ne tremblait pas pour prendre Stefan Bajic à contre-pied sur penalty pour son premier ballon (2-1, 62eme). Cette fois-ci, les Verts ne revenaient plus. Il fallait même des petits miracles sur des grosses opportunités d’Aleksandr Golovin (65eme, 71eme) et d’Aurélien Tchouaméni (75eme) pour éviter le troisième but, qui arrivait finalement du pied droit de Wissam Ben Yedder sur un caviar de Kevin Volland (3-1, 86eme). Une défaite cruelle pour Saint-Étienne, toujours 19eme, qui voit son adversaire du soir se donner un bon bol d’air en grimpant provisoirement au 12eme rang avec ce deuxième succès de la saison en championnat.

Youcef TOUAITIA

>