L1 (J37) : Marseille arrache la victoire face à Angers et s’assure un avenir européen

Panoramic

L’Olympique de Marseille est passé par toutes les émotions ce dimanche soir contre Angers pour sa dernière sortie de la saison à l’Orange Vélodrome et le dernier match de Florian Thauvin en bleu-et-blanc. Emmenés par un grand Arkadiusz Milik auteur d’un triplé - ses 7eme, 8eme et 9eme buts avec l’OM depuis son arrivée – les joueurs de Jorge Sampaoli ont signé une victoire (3-2) au bout du suspense. Ils ont dominé les débats sans être inquiétés pendant plus d’une heure. Le Polonais a ouvert le score au bout de neuf minutes, de la tête. Ce but, le 1000eme de la saison de Ligue 1, a mis en confiance les Phocéens qui, malgré leurs très nombreuses occasions en première période, n’ont pas su faire le break.

Marseille a géré...


Ils sont tombés sur un Paul Bernardoni salvateur. Celui-ci, après avoir repoussé l’échéance à maintes reprises, s’est incliné une deuxième fois face à Milik en début de seconde période (49eme). Lancé dans la profondeur par un Dimitri Payet très juste dans ses transmissions, l’attaquant prêté par le Napoli a cru sceller l’issue du match mais c’était sans compter sur des Angevins valeureux. Dès lors, Marseille a laissé l’opportunité aux joueurs de Stéphane Moulin de se rapprocher de la cage de Steve Mandanda. Et le vétéran de 36 ans a été battu peu avant l’heure de jeu par Mathias Pereira Lage (57eme), bien placé au second poteau pour envoyer de la tête un ballon dans le but sur corner. Angers s’est totalement transformé, a poussé et été récompensé à cinq minutes de la fin du temps règlementaire.

 

...mais s’est fait peur


Sur un coup-franc (85eme), Romain Thomas a profité d’un choc entre Steve Mandanda et Hiroki Sakai dans les airs pour pousser le ballon au fond des filets. Un but sur coup-franc validé après visionnage par le VAR. Frank Schneider s’est rendu une autre fois sur le bord du terrain pour aller vérifier un éventuel penalty pour l’OM dans les ultimes secondes. Il a désigné le petit point blanc après que Romain Thomas a mis au tapis Cheikh Dieng dans la surface. Arkadiusz Milik (90eme +4) s’est offert une troisième réalisation qui a délivré toute une équipe et son président Pablo Longoria, transcendé dans les tribunes. Grâce à ce succès sur le fil, les joueurs de Jorge Sampaoli font une très belle opération dans la course à l’Europe. Lens (6eme) et Rennes (7eme) ayant perdu, ils sont quasiment assurés de terminer à la cinquième place et jouer la phase de groupes de la Ligue Europa.

 


>