L1 (J36) : A dix, Nice renverse Brest

Equipe joueuse et emballante cette saison en Ligue 1, Brest n’a toujours pas son maintien en poche. Le déplacement sur la Côte d’Azur ce dimanche était donc l’occasion parfaite pour les joueurs d’Olivier Dall'Oglio de sceller leur futur et de s’assurer un avenir proche dans l’élite face à une équipe niçoise qui termine la saison en roue libre. Malgré un but précoce ce dimanche sur la pelouse de Nice à l’occasion de la 36e journée de Ligue 1, les Bretons ratent le coche et devront encore patienter pour valider leur maintien.

Nice a pu compter sur Alexis Claude Maurice


Au cours d’une saison durant laquelle Nice aura alterné le bon et le moins bon, la formation azuréenne va peut-être la terminer dans la première partie du tableau. Cette victoire acquise face à Brest ce dimanche après-midi porte le sceau d’un homme : Alexis Claude Maurice. Intenable sur son côté gauche, l’attaquant niçois qui n’a pas marqué malgré plusieurs tentatives (21e, 24e, 32e) aura délivré trois passes décisives pour les trois buts de sa formation. Un succès au mental de la part de la l'équipe azuréenne qui aura presque disputé l’intégralité de la seconde période en infériorité numérique après l’expulsion sévère de son capitaine, Pierre Lees Melou (52e), après avoir marché de manière involontaire sur le genou de Larsonneur dans un duel.

Brest manque le coche


Une semaine après la claque reçue à domicile face à Nantes (1-4), Brest se devait de réagir afin d’aller chercher un maintien loin d’être dans la poche. Et le début de match donna tout de suite le ton des intentions bretonnes dans cette partie avec le but rapide de Mounié dès la 4e minute. Après s’être arrêté de jouer durant une bonne demi-heure, les Bretons ont pu compter sur la réussite de son avant-centre, double buteur juste avant la pause (1-2, 43e). Mais cet avantage, les joueurs d’Olivier Dall’Oglio n’ont pas réussi à le garder avec l'égalisation d'Hicham Boudaoui à l'heure de jeu (2-2, 61eme). Pire, le Stade Brestois a perdu ce match qui lui tendait les bras quand Hassane Kamara a fait trembler les filets dans la dernière minute du temps réglementaire (3-2, 89eme). Une bien mauvaise opération pour la formation bretonne qui devra aller chercher son maintien lors des deux prochaines journées à Montpellier puis lors de la réception du Paris Saint-Germain lors de l’ultime match de championnat. Grâce à cette victoire acquis en infériorité numérique, Nice reste dans la première partie du tableau et grimpe au 9e rang. De son côté, Brest navigue toujours dans le bas du classement. Quatorzièmes, les Bretons ne comptent plus que trois points d’avance sur Nantes, 18e et barragiste.

 


>