L1 (J31) : Lorient se donne de l'air contre Brest

Un derby ne se joue pas, il se gagne. Un adage parfaitement respecté par Lorient. A défaut d’être génial, le promu s’est montré très sérieux pour prendre le dessus sur Brest (1-0), ce dimanche, dans le cadre de la 31eme journée de Ligue 1. Un succès d’une importance capitale pour les Merlus, qui s’ils restent en 17eme position, enchaînent avec un 5eme match sans défaite en championnat, revenant ainsi à trois petites unités de leur victime du jour, coincée à la 15eme place et qui luttera également pour le maintien jusqu’au bout.

Abergel fait sauter le verrou


Lorient partait fort et semait immédiatement la zizanie dans la surface de Gautier Larsonneur. Julien Laporte (3eme), Armand Laurienté (11eme) et Yoane Wissa (15eme) donnaient des sueurs froides aux Brestois, qui laissaient passer l’orage après un premier quart d’heure compliqué. S’ils avaient la maîtrise du ballon au fil des minutes, les visiteurs peinaient à se rapprocher du but gardé par Mathieu Dreyer et ne comptaient que sur des percées de Romain Philippoteaux, tranchant dans ses dribbles, pour tenter de faire la différence.

Petit à petit, la partie s’enlisait. Un faux rythme s’installait et les deux équipes multipliaient les erreurs techniques. Un spectacle assez moyen qui agaçait les entraîneurs, notamment Olivier Dall’Oglio, qui se plaignait de la pauvre production de ses joueurs. Une colère légitime puisqu’avant la pause, Lorient parvenait à prendre les devants. Sur une magnifique percée, Laurent Abergel s’appuyait sur Terem Moffi, qui lui déposait parfaitement le ballon dans la course. Plein de malice, le milieu trompait Larsonneur d’un tir ajusté à ras de terre (1-0, 45eme).

Un réveil trop tardif pour Brest


Surpris au plus mauvais moment, les Brestois ne réagissaient pas au retour des vestiaires. Totalement amorphes et incapables de se rebiffer, les visiteurs balbutiaient leur football. Sans la vista de Romain Faivre, resté dans les tribunes, le SB29 ne parvenait pas être dangereux sur ses timides offensives. Tout le contraire de Lorient, qui sans se montrer exceptionnel, passait proche du break sur un petit piqué de Laurienté, repoussé par le poteau droit de Larsonneur (73eme).

Dans le dernier quart d’heure, le match s’emballait. Jérémy Le Douaron aurait pu obtenir un penalty pour une intervention litigieuse de Trevoh Chalobah. Dans la foulée, Steve Mounié manquait le cadre sur son coup de tête (80eme) tandis qu’Irvin Cardona, pourtant seul face au but, ratait l’immanquable après un service en or de Gaëtan Charbonnier (83eme). Un réveil trop tardif pour Brest, qui terminait même la rencontre à dix suite à l’expulsion directe d’Haris Belkebla pour une faute en tant que dernier défenseur sur Quentin Boisgard (90eme+3). La lutte pour le maintien s’annonce encore plus chaude pour les deux équipes, désormais séparée par trois petits points.

>