L1 (J21) : Strasbourg renverse Montpellier



Bien aidé par l’expulsion sévère d’Elye Wahi, Strasbourg confirme ses ambitions européennes dans ce championnat en s’imposant face à Montpellier, un concurrent direct (3-1). Florent Mollet avait pourtant ouvert le score pour les Héraultais avant que Waris, Thomasson et Gameiro fassent la différence dans le dernier quart d’heure. Les Alsaciens sont 7ème à deux points de la 4ème place, avec un match en moins.

Mollet ouvre le score


Avec quatre victoires consécutives en Ligue 1 pour finir l’année 2021, Montpellier s’est parfaitement replacé dans la course à l’Europe. Privé de match de rentrée contre Troyes à cause de cas de Covid, les Héraultais venaient à Strasbourg pour poursuivre leur bonne série. Pas évident toutefois face à une équipe alsacienne qui n’a pas non plus renoncé à avoir de l’ambition dans ce championnat. Les Alsaciens sont à seulement deux petits points de leur adversaire du jour. Un match important donc dans cette course à l’Europe qui restera indécise jusqu’au bout. Les hommes de Julien Stephan devaient faire sans leur duo de buteurs, Ludovic Ajorque suspendu et Habib Diallo parti à la CAN. C’est donc Kévin Gameiro qui était présent à la pointe de l’attaque du Racing en compagnie d’Adrien Thomasson.

Le début de match est à sens unique, avec des Montpelliérains bien plus au point collectivement. Incapables de prendre possession du ballon, les Alsaciens subissent et se font punir rapidement. Sur une superbe ouverture de Mihailo Ristic, Florent Mollet laisse le ballon rebondir deux fois avant d’ajuster parfaitement Matz Sels du plat du pied droit (0-1, 11eme). Un but qui a eu le mérite de réveiller Strasbourg qui a commencé à jouer plus haut. Kévin Gameiro est d’ailleurs tout proche d’égaliser. Sur une passe en retrait ratée de Téji Savanier, l’ancien Parisien récupère le ballon, crochète Joris Chotard et allume Jonas Omlin. Malheureusement pour lui, il trouve la barre (25eme). Le jeu s’est alors équilibré mais la maitrise collective de Montpellier permettait aux joueurs d’Olivier Dall’Oglio, absent pour cause de Covid, de rentrer aux vestiaires en menant 1-0.

Expulsion sévère de Wahi





La seconde période démarrait avec une équipe de Strasbourg beaucoup plus ambitieuse qui mettait la pression sur la défense de Montpellier, qui ne paraissait pas toujours très sereine. Heureusement pour les Héraultais, Jonas Omlin était toujours sur la trajectoire des nombreuses frappes alsaciennes. Montpellier subissait mais résistait avant qu’un fait de jeu ne change complètement le match. A peine entré en jeu, Elye Wahi se faisait expulser sévèrement pour une faute au milieu du terrain sur Lucas Perrin (64eme). Les choses ne s’arrangeaient pas pour Montpellier, face à des Strasbourgeois euphoriques qui faisaient le siège de la surface de Jonas Omlin.

A force de pousser, les Alsaciens parvenaient à égaliser grâce à Majeed Waris qui trompait le gardien de Montpellier d’une frappe puissante au premier poteau (1-1, 76eme). L’étau se resserrait encore et Adrien Thomasson corsait l’addition en plaçant une belle tête à la réception d’un centre d’Anthony Caci (2-1, 83eme). Kévin Gameiro enfonçait le clou en marquant sur un bel enchainement dans la surface (3-1 (85eme). Bousculé en première période, Strasbourg a changé de visage après la pause pour arracher une victoire précieuse dans la course à l’Europe. Les Alsaciens vont pouvoir aborder leur match en retard à Clermont, mercredi prochain, avec le plein de confiance. Pour Montpellier en revanche, cette défaite sonne comme un coup d’arrêt qu’il va falloir effacer dès mercredi face à Troyes, là aussi dans un match reporté.

>