Clermont : Les excuses de Bayo après sa garde à vue

Performant sous le maillot de Clermont cette saison, avec 6 buts inscrits en 10 matchs de Ligue 1, Mohamed Bayo a connu un week-end agité en raison de sa garde à vue pour conduite en état d'ivresse. Ce lundi, après 24 heures de garde à vue, il a été libéré, selon des informations de BFM TV. Convoqué pour une audience au tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand, le 28 juin 2022, le joueur du promu dans l'élite du football français s'était gardé de réagir mais a finalement brisé le silence, via un long message sur son compte Twitter.

"J'ai conscience de la gravité de mes actes"


Conscient de son statut de footballeur professionnel, et de l'exemple qu'il peut représenter auprès des plus jeunes, l'attaquant a tenu à présenter ses excuses. "J'ai fait preuve d'une attitude irresponsable [...]. Au moment de l'accident, j'ai paniqué, j'ai eu peur des conséquences. Loin d'être lucide, j'ai, dans un premier temps, quitté les lieux, mais j'ai souhaité porter secours aux victimes et revenir pour assumer", a-t-il écrit dans l'entame de son message. L'international guinéen a également souligné assumer son comportement : "J'assume mes erreurs, j'assume ma responsabilité, et je souhaite du plus profond de mon cœur présenter toutes mes sincères excuses aux blessés, à leurs familles, leurs proches. Mais aussi à mon club, mes coéquipiers, mon entraîneur et son staff, à la ville de Clermont, à ma famille [...]".



Puis de conclure : "Au volant, nous avons tous un devoir d'exemplarité, je regrette d'avoir failli à cette mission et mis en danger la vie des autres. Je prends acte des décisions qui seront prises et j'ai conscience de la gravité de mes actes. [...] Pardon." Pour rappel, en raison de faits analogues survenus en 2019 (avec un permis suspendu durant 6 mois), l'attaquant sera jugé comme récidiviste dans cette affaire.

>