Bordeaux : Le nouveau maire demande le départ du président des Girondins

Voilà une interview qui va faire grand bruit chez les supporters des Girondins de Bordeaux. A peine 24 heures après son élection à la mairie de Bordeaux, Pierre Hurmic (Europe Ecologie Les Verts) a fait savoir, dans une interview à Sud Ouest, qu’il souhaitait le départ du président du club, Frédéric Longuépée, en poste depuis le début de l’année. « Concernant les Girondins, la situation est grave. Un club ne peut pas se permettre le luxe de se mettre à dos le principal club de supporters, le traiter avec un tel mépris et une telle arrogance, sous prétexte que « c’est nous avons l’argent, vous, vous payez les billets et on vous placera où on veut. » On n’est pas habitués à ça à Bordeaux, on n’a pas l’habitude de voir les supporters être traités avec autant d'arrogance, avec des menaces de plaintes pénales. Je suis prêt à rencontrer King Street (le fond d’investissement qui détient le club, ndlr) et leur dire « je suis désolé mais Monsieur Longuépée doit partir ». Un président qui n’a pas la confiance des supporters ne peut pas rester plus longtemps à la tête de ce club. Ce sont les supporters qui sont le joyau de ce club et c’est le rôle du politique de taper du poing sur la table. Et King Street ne pourra pas se permettre de se mettre à dos les supporters et la mairie. Ce sera un rapport de force, mais je suis très déterminé à réconcilier le club et ses supporters. Très rapidement aussi, je mettrai la question de la vente du stade sur le tapis. Ça ne me choque pas que le club soit propriétaire de son outil de travail. Ça se fait dans les grands clubs européens, pourquoi pas à Bordeaux ? » a déclaré le nouveau maire.
 
Rappelons que samedi dernier, les Ultras Marines, principal groupe de supporters bordelais, avaient rassemblé plus de 2000 personnes pour demander le départ des dirigeants du club et de King Street.