ASSE : La LFP exige la réintégration de Ruffier

L'imbroglio entre Stéphane Ruffier et l'ASSE fait de nouveau l'actualité du club du Forez. À deux semaines du derby contre Lyon et alors que les Verts ont enchaîné un quatrième revers de rang, Saint-Étienne ne se ménage aucune polémique. Lundi soir, le club a publié un communiqué sur son site internet dans lequel il évoque la situation de son gardien Stéphane Ruffier (415 matchs avec Sainté), sous contrat jusqu'en 2021, qui est écarté depuis cet été. L'ASSE précise dans un court texte que la Commission juridique de la Ligue de Football Professionnelle « a débouté Stéphane Ruffier de ses demandes concernant la contestation des sanctions disciplinaires infligées à son encontre par Saint-Étienne. » Le club relève que la Commission a estimé qu'il ne lui appartenait pas de se prononcer sur leur bien-fondé ni même d'en apprécier leur proportionnalité.

L'ASSE saisit une nouvelle commission

En revanche, c'est le deuxième paragraphe de ce communiqué qui fait réagir du côté du Forez. La Commission juridique de la LFP a tiré un autre enseignement de ce dossier. Elle « exige » la réintégration du gardien Stéphane Ruffier. Réponse immédiate de l'ASSE qui s'est offusqué de cette pratique : « Il n'a jamais été mis à l'écart. Le club entend réaffirmer que le joueur bénéficie, dans le strict respect des dispositions de la Charte du football professionnel, des mêmes conditions d'entraînement que l'ensemble de ses coéquipiers et qu'il peut participer à autant de séances, sinon plus, que les saisons précédentes. En conséquence, l'ASSE a décidé, sur ce point, de saisir la Commission nationale paritaire d'appel. » Le dernier match de Stéphane Ruffier avec les Verts remonte au 16 février 2020 (défaite 2-3 contre le stade Brestois).