Rennes a confirmé

Icon Sport

Un début et deux trajectoires: c'est peu de dire que Strasbourg et Rennes n'ont pas connu le même démarrage à l'occasion de cette reprise en Ligue 1, version 2019-2020. Après trois matches, les Alsaciens n'ont toujours pas gagné quand les Bretons ont, eux, tout raflé. Trois matches, à l'échelle d'une saison, c'est bien peu. Mais au-delà des résultats, la manière a de quoi donner des espoirs au Stade Rennais notamment. 

Après une victoire convaincante, et plutôt inattendue, acquise face au PSG dimanche dernier (2-1), la troupe de Julien Stéphan a remis ça au Stade de la Meinau sept jours plus tard. Le SRFC, avec ses tuniques blanches, a notamment ouvert le score rapidement sur un exploit individuel. Sur un long ballon, Clément Grenier a réussi un enchaînement de pur avant-centre: contrôle orienté de la poitrine, feinte de corps pour éliminer le défenseur et frappe sous les jambes de Matz Sels (0-1, 16e). 

Niang, la cheville a tourné

Solidaires et bien en place sur le terrain, les Rennais n'ont concédé que peu d'opportunités à leurs adversaires mais ces derniers, il faut le dire, en ont manqué une immense de revenir dans le match. Après une faute dans sa surface de Jérémy Morel, Jonas Martin a raté le penalty de l'égalisation, par manque de conviction et à cause d'une bonne inspiration d'Edouard Mendy (40e).

Strasbourg ne s'en est pas remis et Rennes a enfoncé le clou au retour des vestaires sur un joli mouvement collectif. Servi en retrait par Hamari Traoré, Mbaye Niang s'est fendu d'un tir croisé précis pour tromper lui aussi Sels (0-2, 54e): la fin des espoirs pour le RCS. Niang, important dans son jeu de corps, a d'ailleurs provoqué l'exclusion en fin de match d'Abdallah Ndour (84e), auteur d'une vilaine semaine sur sa cheville droite. 

Niang a finalement pu terminer la rencontre, non sans difficulté, et cette troisième victoire n'a pas été entachée d'amertume dimanche. Au classement, Rennes possède sept points de plus que sa victime du jour, qui avait livré beaucoup d'efforts en barrage aller de Ligue Europa jeudi contre Francfort (1-0), et s'installe en tête du championnat. Lyon et Nice peuvent répondre mardi et mercredi en cas de succès contre Montpellier et l'OM.