Reims continue de rêver

Icon Sport

Il y a encore quelques semaines, c'est Montpellier qui était cité comme l'équipe surprise de ce championnat de France version 2018-2019. Les Héraultais, un temps deuxièmes du classement, sont depuis un peu rentrés dans le rang, et c'est bien le Stade de Reims qui suscite désormais l'admiration. Car la troupe de David Guion, invaincue depuis le début de l'année, continue de jouer les trouble-fêtes et figure parmi les prétendants avérés à la qualification à l'Europe, à neuf matches du terme de la saison. Forts du succès (1-0) acquis ce dimanche au détriment du FC Nantes en match décalé de la 29e journée de Ligue 1, les Rémois semblent avoir les moyens de déjouer quelques pronostics.

Ce que n'ont pas réussi à faire les Canaris sur la pelouse de l'enceinte champenoise. D'entrée, les locaux ont su prendre leur adversaire à la gorge, mais au gré des minutes, l'étreinte se relâche sans que la différence ait pu être faite au tableau d'affichage. Les acquis du Stade de Reims sont néanmoins suffisants pour savoir gérer ce type de situation. Il faut tout de même remonter au 5 décembre dernier pour retrouver trace d'un revers de Xavier Chalaverin et consorts en Ligue 1, à domicile face au Toulouse Football Club (0-1). Depuis, ce sont six succès et sept nuls qui sont venus garnir la musette du Stade. Difficile d'espérer mieux lorsqu'on était initialement appelé à lutter pour le maintien...

Et pourtant, les locaux peuvent légitimement rêver d'Europe, grâce notamment au but inscrit par Rémi Oudin peu avant l'heure de jeu (59e), le seul de la partie. Car voilà le club de la Marne revenu à hauteur de l'AS Saint-Etienne, cinquième, et à seulement un point de l'Olympique de Marseille, en déplacement à Paris dans la soirée. Surtout, Montpellier compte désormais quatre points de handicap après avoir été battu à Lyon (3-2) un peu plus tôt dans l'après-midi. Où l'on reparle des ambitions européennes du Stade de Reims, qui sera néanmoins confronté à quelques sérieuses oppositions dans les semaines à venir, avec notamment les réceptions des Verts, du Losc et du PSG, mais aussi des visites à Monaco ou Strasbourg. Une éventuelle qualification pour la Ligue Europa, ça se mérite...